RSS
RSS


Forum NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme.
 
Ça y est, l'hiver est bel est bien installé ! Il fait froid dans la ville et il faut donc penser à se couvrir, même si quelques journées
semblent plus douces que d'autres. Les fêtes de fin d'année sont passées et une nouvelle année débute à Kyushu !
Après pourtant de douces années de tranquillité maintenant par les Justiciers, les inquiétudes planent à nouveau sur la ville.
Des gens disparaissent, des cadavres sont retrouvés. Une nouvelle drogue fait son apparition sur le marché. Plus puissante, elle
mène cependant à la mort. Est-ce le Lycoris Sanglant qui est à l'origine de cette drogue ? Non... Quelque chose de pire se prépare...
Alors ?

 :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes" :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation de Randi

avatar

Race : Scellé - Spitz allemand blanc - petit gabarit
Date d'inscription : 14/05/2018
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 5
Emploi/loisirs : Etudiant en histoire mythologique et gigolo à mi-temps
Dominant ou dominé ? : Dominé, mais chut. J'assume pas
Théri' scellé qui dort ✘
Voir le profil de l'utilisateur




Randi A. Spring
Théri' scellé qui dort ✘
Lun 14 Mai - 12:47

Randi A. Spring


Prénom : Randi Ash.
Nom : Spring.
Surnom : Ran', Di'.
Date de naissance : 13 août.
Âge : 22 ans.
Sexe : Masculin.
Origines : Anglo-norvégien.
Orientation sexuelle : Homosexuel.
Emploi : Étudiant en Histoire Mythologique et travaille à temps partiel comme gigolo au Host Club.
Groupe : Crépuscule.
Ascendances : Toute une famille de singe. Yup. Du moins, c'est ce qu'on pense, mais c'est en réalité un scellé qui n'en a même pas conscience. En réalité, il est un canidé de petit gabarit ; un spitz allemand au poil blanc.

Identification



Goût : Randi aime le violet et ça se voit jusque dans ses cheveux. Il apprécie beaucoup les tatouages et a, à chaque fois, de nouvelles idées. C'est aussi un fan de sucrerie. C'est aussi un passionné de mythologie, plus particulièrement celle germano-scandinave et aimerait bien travailler dans le domaine bien qu'il n'ait pas d'idée précise. Il apprécie regarder un bon film d'action, mais préférera un bon peplum ou tout autre film historique et ne dit jamais non à un Walt Disney. Il apprécie beaucoup l'hiver, surtout quand il y a de la neige.
Le jeune homme a une peur bleue d'avoir la tête en bas. C'est comme ça, il panique. Il n'est pas très viande, mais ne se considère pas comme un végétarien. Il déteste la couleur jaune et déteste par-dessus la matière scientifique et cela se ressent jusque dans ses impôts qu'il remplit et paye toujours à la dernière minute. Il ne regardera jamais un film d'horreur — à moins qu'on l'y force ou qu'il soit avec quelqu'un de confiance — car il a la fâcheuse tendance de trop se plonger dans le film, de sursauter devant tous les screamers et d'avoir peur même des jours après le visionnage. Il déteste l'été. Son corps est constamment en ébullition et c'est pire lorsque vient le soleil.


Caractère : Randi est quelqu'un de simple. Il a horreur de se casser la tête la tête et le seul moment où il fera un minimum d'effort, ce ne sera que pour son lieu de travail ou pour un rencard. Et encore, le rendez-vous galant n'est pas quelque chose qui lui arrive souvent. Il ne s'habillera également pas avec de la grande marque, trouvant cela inutile. On peut tout à faire de tout avec du rien. C'est aussi quelqu'un de très introverti. Cela fait de lui quelqu'un de peu bavard concernant sa vie privée. Il ne partagera pas ses ennuis, craignant beaucoup de déranger pour pas grand chose. Ayant assez peu confiance en lui, le métisse pense que le travail de gigolo, qui le force à se faire passer pour quelqu'un d'assuré, de confiant, de séducteur — avec beaucoup de maladresse — l'aidera à régler ce problème. Mais jusque là, c'est un échec cuisant et l'anglo-norvégien est tout bonnement incapable de se défendre lorsqu'il se faire humilier, voire même de se mettre en colère. Rejetant la faute sur lui-même. Après tout, si on l'engueule, c'est que c'est justifié, n'est-ce pas ? Si l'étudiant est un trouillard, il ne craint pourtant aucunement d'avoir mal, trouvant la douleur nécessaire, parfois bénéfique. Est-ce que cela fait de lui un masochiste, il ne le sait pas lui-même.
Le seul moment où vous le trouverez bavard, accaparant toute la conversation, ce sera lorsque vous lui poserez des questions sur la mythologie germano-scandinave. Bien qu'il ait vécu une grande partie de sa vie au Japon, il voue une grande fascination aux dieux vikings. En terme de romance, c'est quelqu'un de très jaloux — bien qu'il préfère se couper les mains au lieu de l'avouer —, de possessif et de tactile, voire poulpesque. C'est un combat constant pour lui afin de ne pas montrer cette facette de sa personnalité qu'il trouve immonde, envahissante. C'est pourtant un jeune homme empathique, d'une patience sans borne et toujours à l'écoute, sachant parfaitement garder un secret.


Physique : Deux mètres quinze. Plus les bras levés. C'est sa taille et beaucoup de personne le considère comme un géant à cause de cela, créant en lui un certain complexe sur son physique. Il est fin, peut-être maigre, il n'en sait rien, mais ne dépasse jamais les quatre-vingt cinq kilogrammes. Même en se baffrant uniquement de confiserie, viennoiserie, friandise et tout autre truc bien sucré ou bien gras. Les filles le jalousent, lui il s'en fiche. Ce qu'il apprécie moins, c'est que même à force de pompe, d'abdo ou tout autre exercice physique, il garde toujours une fine silhouette. Oh, il a des muscles et tout ce qui va avec, mais c'est discret, assez pour qu'on le pense fragile et prêt à se briser au moindre coup de vent. C'est à l'aide de tatouages qu'il tente de briser cette image. Il n'en a jamais assez et trouve toujours une nouvelle idée, un nouveau dessin à ajouter sur sa peau. Ses cheveux sont d'un naturel blond, mais ne les appréciant guère, le jeune homme préfère se teindre les cheveux en violet et les garder au niveau des épaules. Ses yeux sont bleu et souffre d'un très fort problème de vue. Lequel ? Il n'en sait rien, n'ayant pas retenu le nom. Tout ce qu'il a retenu, c'est que tout est absolument flou, de près comme de loin. En tant normal, il devrait porter des lunettes, mais le Japon étant un pays assez déjanté, Randi est parvenu à trouver des lentilles de contact de couleur violet qu'il met lorsqu'il sort et travaille. Quand il reste chez lui, l'étudiant se contente de mettre des lunettes. Des hublots qu'il déteste.
Randi a un visage doux qu'on prétend inexpressif, alors que c'est totalement l'inverse. C'est juste qu'il ne sait pas vraiment réagir et préfère baisser le nez, que ce soit pour cacher ses rougissements ou ses débuts de larmes. Ses vêtements sont relativement simple et toujours bien assortie, il fait un effort vestimentaire lorsqu'il doit se rendre au Host Club et se permet même de porter quelques bijoux qui n'ont aucune valeur sentimentale pour lui. C'est juste pour le plaisir des yeux.


Révélation



Histoire : Tu pleures. Tu chouines, mais ta mère t'ignore, préférant discuter de votre prochain aménagement, du prochain boulot qu'elle va avoir et de ta nouvelle école. Mais tu ne veux pas écouter. Tu ne viens rien entendre de ce qu'elle a à dire. Tu t'en fiches. Tu n'as jamais voulu quitter ton pays, ta maison, ton école, tes amis. Tout ça parce que son patron lui a offert une augmentation à condition de partir au pays du Soleil Levant. Tout ça parce que son mari l'a quitté pour une autre, tout ça parce qu'il n'a pas voulu avoir ta garde. Tu as conscience de cela alors que tu n'as que dix ans. On t'a tout balancé dans la tronche alors que tu serrais ton protecteur, Mr. Tyr, un chien en peluche qui en a vu de toutes les couleurs depuis ta naissance, dans tes bras. Il ne te quitte jamais. Même dans cette voiture de location alors que vous roulez dans Kyushu, jusque dans votre nouvelle maison. Elle t'assure que tu vas t'y plaire, qu'apprendre le japonais ne va pas être très difficile et que tu vas te faire très rapidement des nouveaux amis. Mais tu t'en fiches, tu ne veux pas. Tu veux rentrer à la maison. Ta vraie maison. En Norvège.

Et comme tu l'as craint, tu as été source de nombreuses moqueries. Ta blondeur, la couleur de tes yeux, ton teint. Ils ne t'ont pas accepté, et avec la barrière de la langue, ça s'est révélé encore plus compliqué pour toi. Pourtant tu fais des efforts et, de temps en temps, une âme enfantine et charitable vient te tendre la main. Mais immédiatement après, tes bourreaux vous humilient, vous insultent et ton nouvel ami préfère s'éloigner de toi parce qu'il ne veut pas que cela continue pour lui. Les professeurs ne font rien pour arrêter cela. C'est à toi de faire des efforts, selon eux. Pour ta mère, c'est à toi de t'imposer et de te faire respecter, mais tu n'as jamais été quelqu'un de bagarreur ; c'est même tout le contraire.

Tu n'obtiens pas les meilleures notes, même avec les cours du soir, mais tu as encore du mal à saisir toute la langue, que ce soit à l'écrit comme à l'oral, et même si tu as maintenant quinze ans. C'est difficile. On se moque toujours de toi, mais cette fois, c'est à cause de tes hublots que tu portes en guise de lunettes. Ta vue s'est baissé très rapidement et tu ne vois absolument rien sans. Tout est flou et ça te donne un air de premier de la classe complètement coincé. Tu as une amie, une japonaise pure souche, qui t'aide beaucoup. Elle a du caractère, de l'ambition et beaucoup de volonté. Il y a encore des mots que tu ne comprends pas, qu'elle prend le temps de t'expliquer. Par contre, tu n'as aucun souci avec l'anglais. Tu trouves cette langue bien plus simple à apprendre.

Dix-sept ans. Tu ne sais toujours pas quoi faire de ta vie. En fait, tu bloques sur un mail que tu viens de recevoir. C'est ton père. Celui qui s'est barré de la maison pour repartir dans sa Grande-Bretagne natale, demandé le divorce et n'a plus jamais voulu te voir. Voilà qu'il a retrouvé ton compte Facebook et souhaite t'avoir en ami. Tu hésites quelques secondes avant d'accepter. Il suffit que ta mère ne l'apprenne jamais. Au final, vous en venez à discuter de temps en temps par message privé. Il regrette d'être partie comme ça et souhaite te revoir. Pas toi. Tu n'es pas en colère contre lui, tu n'as jamais eu cette émotion envers autrui, mais tu lui assures que ce ne serait pas une bonne idée. Il insiste. Il veut que tu rencontres ta petite sœur, Salyh. Tu refuses une nouvelle fois, sous le choc. Tu lui envoies juste une photo de toi, Mr. Tyr en arrière plan. C'est lui qui te l'avait acheté pour le jour de ta naissance.

Vingt ans. Tu découvres que tu es gay. Outre le fait que tu n'as jamais été attiré par ta meilleure ami, tu as découvert ta préférence en profitant du beau temps à la plage. Il était là, en maillot de bain et fichtrement bien foutu. Il jouait au beach volley avec ses amis et tu n'arrivais pas à décrocher ses yeux de lui. Toi, grande tige de fer, parqué sur ta serviette, dans un coin d'ombre, tu as ramené tes genoux contre ton corps, masquant la bosse qui est apparu inopinément. On te propose de venir jouer avec eux, mais tu refuses, tes lunettes glissant sur ton nez. Tu ne veux pas qu'ils voient ton problème gênant du moment. Penser à quelque chose de froid, à quelque chose d'affreux. A la jaquette de The Ring ou The Grudge. Des igloos, de la glace, de l'algèbre...

Vingt-deux ans. Tu as quitté la maison de ta mère depuis longtemps, refusant de rester avec elle ou de lui demander des nouvelles. Il y a deux ans, lorsque tu es rentré de la plage, tout bouleversé de ta découverte, tu lui en as parlé. Tu n'as pas reçu le soutien que tu espérais. Elle t'a crié dessus, foutu à la porte alors que tu entrais dans des études supérieures. Les seuls à offrir de l'aide et du soutien, furent ta meilleure amie et ton père. Géniteur éloigné de plusieurs centaines de kilomètres, mais qui n'hésite pas à te soutenir financièrement pour que tu puisses poursuivre tes études et ne pas te retrouver à la rue. C'est la première fois que tu as parlé de tes soucis à quelqu'un. Tu comptes pas recommencer, tu refuses d'inspirer la pitié. C'est pour cela que tu préfères te débrouiller seul. Tu as trouvé un studio pas trop cher, mais il te faut tout de même trouver un boulot si tu ne veux pas que le propriétaire te vire. Il n'attend que ça, n'appréciant pas le style qui tu as adopté. Cheveux teint en violet, lunettes remplacées par des lentilles de contact adapté et adoptant la même couleur que celle de ta chevelure. Tu t'es dirigé vers l'Histoire Mythologie, complètement fasciné par celle germano-scandinave, tes origines. Tu ne sais pas encore ce que tu veux faire plus tard, tant que cela reste dans le thème viking. Tu as également pu trouver un travail à temps partiel, concordant avec les horaires de ton école. C'est un rythme épuisant à tenir, mais tu estimes que tu as de la chance d'avoir déjà pu trouver un boulot et tu t'en contentes.

Gigolo au Host Club. Ce n'est pas le boulot de tes rêves, toi, un grand introverti qui préfère écouter que parler. Mais si on te garde, c'est sans doute parce que les clients ne s'en plaignent pas. On te touche, te tripote, souffle dans le creux de ton oreille et de ton cou. Pas un n'a demandé à coucher avec toi alors qu'on a demandé à réservé une chambre. On t'a déshabillé, tu as dévêtu, mais pas un n'est allé jusqu'au bout. Ils préfèrent te faire du bien, disent-ils, ou quand tu utilises ta bouche. Ainsi, tu es toujours puceau. Mais ce n'est pas plus mal. Au moins te préserves-tu pour la bonne personne. Quelqu'un qui te permettra de comprendre pourquoi tu ne crains pas la douleur. Qui te protégera, toi, qui est incapable de t'énerver, de te défendre.

Mais est-ce que toute cette vie est la vérité. Tu en es persuadé et il n'y a aucune raison pour qu'on te mente. Mais il y a tellement de chose que tu ignores. Comme les origines de tes parents et la véritable raison de leur divorce. Tu ne sais pas qu'il existe ce qu'on appelle des thérianthropes, tout comme tu ne sais pas que tu en fais partie. Des Spitz Allemand. Des canidés de petit gabarit. Ton père voulait que tu en sois fier et te trouve une femme digne de ce nom pour préserver votre espèce. Comme cela a été le cas pour lui et son épouse. Pas ta mère. Pour une raison que tu ne sauras jamais, elle a refusé cette vie. Elle agit derrière le dos de tout le monde. T'emmènes voir quelqu'un alors que tu somnoles. Quand tu rentres à la maison, tu as tout oublié et tu ne comprends pas pourquoi ils s'engueulent, mais c'est violent. Si on devait écouter ta génitrice, elle ne veut pas que tu sois destiné à un mariage arrangé. Si tu dois un jour épouser une femme, c'est parce que tu l'auras choisi, peut importe sa race. Est-ce que cela a fonctionné ? Oui. Clairement, oui. Elle ne se doute pas que le cadenas installé s'effrite doucement depuis sa création. Combien de temps va-t-il tenir. Personne ne le sait. Pas même toi alors que cela commence de plus en plus à se faire ressentir. C'est léger, mais les hallucinations sont là. Il t'arrive de distinguer des attribues d'animaux sur les gens que tu croises. Tu préfères expliquer cela par ta fatigue ou ton imagination. C'est plus rassurant.
Mais tu viens de Norvège, alors pourquoi allemand, demandera-t-on à tes parents. La naissance de leur lignée débute le 9 avril 1940. Lorsque l'Allemagne envahit la Norvège. Un soldat allemand, un thérianthrope qui fuit les lignes. Un déserteur qui se cache et qui rencontre celle qui deviendra sa femme. Il faudra beaucoup d'années pour parvenir à la séduire et à la convaincre de l'épouser. Cela c'est du côté de ta mère. Du côté de ton père cela commence également lors de la Seconde Guerre Mondiale. Une infirmière anglaise soignant un prisonnier allemand. Ils se sont plus au premier regard et l'homme n'hésitera pas à divulguer tout ce qu'il savait en échange de sa liberté. De la possibilité de retrouver une vie normale avec cette infirmière sur les terres anglaises. Loin de la guerre et des horreurs.


Information


Autre chose : Ce fo' me rend vieille en vrai XD
As-tu bien lu le règlement? :Yup
Comment as-tu découvert ce forum? : Je m'y étais inscrite y'a longtemps et l'une de vos staffeuse m'a recontacté par mail. J'ai cédé. Elle me reconnaitra.  
C'est quoi ton avatar ? : Murasakibara Atsushi — Kuroko No Basuket
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Y'a longtemps
Regardé les OAVs ? : Pareil
Changerais-tu quelque chose? : Rien du tout
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du déguisement de l aura ♥
Race : Félidé ♥ Tigre de la Caspienne (officiellement tigre du Bengale)
Date d'inscription : 06/07/2010
Sort avec : Han, j'en ai tellement ♥ Hein, qui ça ? Akira ? Euuuuh j'appellerai pas vraiment ça comme ça...
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 2010
Localisation : Va savoir ~
Emploi/loisirs : Médecin thérianthropique & Pollen chirurgien du Lycoris Sanglant
Humeur : Libertine ~
Dominant ou dominé ? : Dominant (et parfois ambivalent forcé)
Sexy Carpette♥
Voir le profil de l'utilisateur




Ichiro Kagome
Sexy Carpette
Lun 14 Mai - 15:43
Oh bah ça alors... JE SUIS SURPRISE !
Je ne vois pas de qui tu peux bien parler 8)

Bon retour parmi nous ♥️

___________________

Je vais te manger Invité ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vipère péliade commune (petit gabarit)
Race : Serpentes - vipère péliade commune (petit gabarit)
Date d'inscription : 16/12/2017
Sort avec : Euuuh
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 24
Localisation : C'est gentil de vouloir venir me voir, mais... non
Emploi/loisirs : Barman à temps partiel au Chien Hurlant
Humeur : Hm...
Dominant ou dominé ? : Ambivalent
Serpent coureur de jupons ♦
Voir le profil de l'utilisateur




Gaël Cray
Serpent coureur de jupons ♦
Lun 14 Mai - 18:09
Copain de cheveux violets. (☆Q☆)
Re-bienvenue askip, même si on ne s'est sûrement jamais croisés. ~~

___________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Renard corsac commun albinos | léger
Date d'inscription : 27/09/2017
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Masculin
Messages : 67
Localisation : Cherche la bouteille de Vodka, je suis pas loin
Emploi/loisirs : Videur au Delirium & Epine au Lycoris Sanglant
Humeur : Bonne, jusqu'au changement
Canidé voleur de plaid ••
Voir le profil de l'utilisateur




Mikhaïl V. Sakharov
Canidé voleur de plaid ••
Lun 14 Mai - 22:29
Bienvenue ~

___________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Scellé - Spitz allemand blanc - petit gabarit
Date d'inscription : 14/05/2018
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 5
Emploi/loisirs : Etudiant en histoire mythologique et gigolo à mi-temps
Dominant ou dominé ? : Dominé, mais chut. J'assume pas
Théri' scellé qui dort ✘
Voir le profil de l'utilisateur




Randi A. Spring
Théri' scellé qui dort ✘
Mar 15 Mai - 10:43
Merci =)

___________________

Tu veux venir étudier avec moi, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Alligator américain - moyen gabarit
Date d'inscription : 22/05/2013
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Masculin
Messages : 483
Localisation : Dans un lit si ce n'est pas dans un bar
Emploi/loisirs : Étudiant/ Musicien free-lance
Humeur : A se divertir
Dominant ou dominé ? : Et toi ?
Crocodile grande gueule ♠
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Anderson
Crocodile grande gueule
Mar 15 Mai - 16:44
Bonjour et bienvenue officiellement. ~♫

Tout est bon dans ta fiche, un jeune de l'Host Club que je vais pouvoir embêter. ♪
Amuse toi bien parmi nous.


Tu es validé(e).

A présent tu peux aller faire un tour sur le forum pour faire ta fiche de Liens, si l'envie t'en dit, puis ta fiche de Rp, qui te permettra de savoir quels rps sont en cours ou finis ou abandonnés etc.
Tu peux faire une Demande de rang personnalisé aussi, histoire d'avoir un texte différent des autres? Lorsque tu auras au moins 35 messages à ton actif cependant ! Et pense aussi à faire une Demande de logement si tu ne veux pas dormir à la rue~




___________________
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Pistols RPG :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes" :: Les fiches validées-
Sauter vers: