RSS
RSS


Forum NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme.
 
Le printemps est là. Il fait encore frai et il ne vaut mieux pas se découvrir malgré les premiers rayons du soleil qui percent derrière les nuages, mais il est possible de commencer à apprécier la douce vision des cerisiers en fleur~
Après pourtant de douces années de tranquillité maintenant par les Justiciers, les inquiétudes planent à nouveau sur la ville.
Des gens disparaissent, des cadavres sont retrouvés. Une nouvelle drogue fait son apparition sur le marché. Plus puissante, elle
mène cependant à la mort. Est-ce le Lycoris Sanglant qui est à l'origine de cette drogue ? Non... Quelque chose de pire se prépare...
Alors ?

 :: Présentation des personnages :: Les fiche des thérianthropes :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3

Akemi Koyomi
Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3 376098krokomou
Race : Crocodile de Johnston (petit gabarit)
Date d'inscription : 01/11/2013
Sort avec : Parlez pas de malheur
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Androgynus
Messages : 394
Localisation : Dans ton lit mon chou <3
Emploi : Sport de chambre
Humeur : Coquine owi
Dominance : Ambi
♥ Krokomou Kro Kontent ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Akemi Koyomi
Krokomou Kro Kontent
Ven 1 Nov - 12:33

Akemi Koyomi


Prénom : Akemi
Nom : Koyomi
Surnom : Owi, donnez m'en plein, j'aime ça
Date de naissance : 14 février
Age: : 25 ans
Sexe : Mâle (plus précisément androgynus)
Origines : Australien de par son père, nippon de par sa mère
Nationalité : Japonais
Orientation sexuelle : Bisexuel
Emploi : Pistil *-*
Groupe : Nuit
Race :  Crocodile - Petit Gabarit - Crocodile de Johnston (Crocodylus johnsoni)

Identification



Goût :C’est un animal à sang froid, et là est peut être la raison la plus évidente de ce qui va suivre : Akemi déteste tout ce qui est froid. Pas de boissons fraiches pour lui, grand dieu non. Pas de glaçons de son whisky, pas de champagne, et le sake, toujours, toujours, chaud. Pas de glace, pas de soufflés glacés, pas de soupes froides, et les sushis et sashimis, c’est à peine s’il supporte ! Continuons dans son alimentation. Il ne supporte pas tout ce qui est trop salé. A utiliser avec moult précautions quand on lui mitonne un plat à lui. Et puis, abandonnez de suite les charcuteries occidentales, et tout ce qui est fumé, poisson compris. Et surtout, si vraiment, vous voulez lui faire plaisir, appâtez le au fondant au chocolat tout juste sortit du four. A cette bonne odeur de chocolat… Le sucre, le sucre, le sucre ! Dans les gâteaux, les bonbons, ou même comme ça, en passant, le petit morceau de sucre. Il adore ça, au point d’en mettre quatre cinq dans sa petite tasse de thé ou de café. Il se goinfre sans cesse de pâtisseries. Sans prendre un gramme, rhaaa c’est rageant ! Ah, et les pâtisseries, si y a du chocolat dedans, c’est mieux encore ! En plus, le chocolat est un aphrodisiaque…
Akemi aime quand autour de lui, tout est coloré, illuminé. Les lumières de Noël sont bien la seule chose qu’il apprécie en hivers, seule période de l’année où il regrette de ne pas avoir connu son père, histoire d’aller squatter chez lui, en Australie. Akemi aime les boites de nuit, ces endroits où il fait si chaud, où les corps se pressent les uns contre les autres, où les spots de toutes les couleurs les aveuglent. Ca tombe bien, Akemi aime danser, et danse bien. Il peut danser tout aussi bien du classique, ayant été petit rat d’Opéra, que danser au bras d’un homme, ou d’une femme, la valse, le tango, la salsa, ou enfin, se déhancher sur n’importe quelle musique électronique ou latino. Question musique, ce qu’il ne va aimer, c’est ces trucs indansables, comme le punk, le métal… tout le rock après le rock’n’roll quoi. Il est cependant fasciné par le hip hop, qu’il ne peut danser, son corps n’ayant jamais été entrainé pour.  
Il apprécie les arts, du moment que ceux-ci lui en mettent plein la vue. La sobriété, ce n’est pas son truc. Il apprécie les peintures colorées, naturellement, flashis même, avec des formes rondes. Pareillement en ce qui concerne la sculpture ou l’architecture, il apprécie les formes rondes et voluptueuses. En revanche, le théatre, ce n’est pas pour lui. Trop calme. Il lui préférera les ballets, les grands opéras, pour ce qui est du classique, ou le cinéma, lorsqu’il a juste envie de voir des gars remplis de testostérones se taper dessus.
Ah, la testostérone, qu’est ce qu’il aime ça aussi. Il aime les hommes pour ça. Des hommes qui peuvent lui en faire voir de toutes les couleurs, qui lui montre qui est le patron. Du muscle, du muscle du muscle. Et de belles fesses, très important les belles fesses, chez l’homme, mais aussi chez les femmes, qu’il aimera quand à elles pour leurs douces formes si agréables à caresser.
Pour couronner le tout, ajoutons ceci. Il a en horreur tout ce qu'il trouve banal, commun, ordinaire. Il aime ce qui est illogique, dénué de sens, et extraordinaire. Un détail chez vous qui ressort du commun du mortel, et vous l'aurez sur le dos <3. Cela se traduit aussi dans sa façon d'agir, et dans ses préférences au lit...

Caractère :Le premier mot qui vous viendra à l’esprit en le voyant, c’est exubérant. Suivi de près par extravagant, grande folle, complètement taré, pot de colle… Il parle fort, rit fort, fait de grands gestes avec les bras. Il exagère tout ce qu’il fait, tout ce qu’il dit. Quand il va dire bonjour à quelqu’un, il ne le salue pas simplement d’un mouvement de tête, et d’un petit mot, mais il lui laisse deux baisers sur chaque joue, et une longue accolade après avoir crié quelque chose du genre « Mon chériiii ! » ou « Mon choouuuu ! ». Et quand il n’a encore jamais rencontrée la dite personne ? Cherchez pas, c’est pareil. Que ce soit avec des proches, ou avec de parfaits inconnus, Akemi garde cette même exubérance, qu’il porte comme un manteau.
Il sera toujours joyeux, le sourire aux lèvres, le rire facile à obtenir. Lorsque l’on passe son exubérance, cela en fait un hôte idéal. Avec sa capacité d’écouter…. Quand il se tait. Il sait mettre les autres à l’aise, si tenté que ce ne soit pas sa façon d’être qui les dérange. Beau parleur, charmeur, passer quelques temps en tête avec lui est généralement particulièrement distrayant, mais nullement reposant. Les heures défilent à une vitesse incroyable en sa compagnie, dommage pour votre portefeuille, ce temps là, souvent, se paie cash.
Non pas qu’il soit intéressé, radin, ou quoi que ce soit. Simplement, il cache derrière cette exubérance et cette joie de vivre une déception amoureuse, qui a fini de faire de lui l’être peu équilibré qu’il était là. Il n’a guère confiance dans les autres. Le seul confident qu’on lui connait est sa mère. Pas d’amis proches, pas d’amants. Encore moins de fiancé. Non. Il est solitaire dans son cœur, à défaut de l’être physiquement, puisque envers et malgré tout, dans un étrange paradoxe, il a besoin d’être entouré, pour qu’on le voie, qu’on le mate, qu’on le remarque.  Mais s’il fait payer ses prestations… C’est ni plus ni moins pour s’assurer de deux choses. Premièrement, d’être nourrit, logé, blanchit, par son patron. D’une nature plutôt irresponsable, le jeune homme est simplement dans l’incapacité pure et dure de gérer un budget. Alors, ne pas voir la couleur de l’argent ne le gène absolument pas, tant qu’il peut continuer à écumer bars et boites de nuits.  Et enfin, pour s’assurer que jamais des sentiments ne viendront à nouveau l’emmerder.
Parlons plus de la fête. Le jeune homme pourrait bien passer des nuits entières à danser sur la musique électronique d’une boite de nuit, et en général, il ne se prive pas de le faire les jours où il est libre. Il danse, n’hésitant pas pour cela à squatter les podiums ou les cages, et même à se déshabiller. Il boit aussi, demandant systématiquement à ne pas mettre le moindre glaçon dans ses cocktails… Nan mais déjà qu’ils sortent du frigo, faut pas pousser non plus. Il aime vraiment faire la fête, et il aime encore plus être le roi de la soirée. Il est rare cependant qu’il tire un coup durant celles-ci.. En général, les hommes et femmes déchantent rapidement lorsqu’il annonce le prix de ce temps là avec lui. Il arrive avec sa pétale dans la boite, et repart avec elle, point barre.
Et à ceux qui le connaissent mieux, que pourraient-ils ajouter ? Oh, deux trois détails, comme son côté aventureux, et curieux. Il aime découvrir de nouvelles choses (tant qu’elles ne sont pas froides) et il rêve parfois d’une expédition dans les forêts tropicales, ou dans le bush australien. Perfectionniste aussi. Il peut passer des heures pour trouver ses vêtements du jour, les assembler comme il convient, se coiffer, ajuster son masque. A cela donc, nous pouvons aussi ajouter qu’il est coquet. De la crème hydratante pour garder une peau de bébé, des shampoings spéciaux qui ont intérêts à être efficace pour garder ses cheveux brillants… Des heures devant le miroir, au grand détriment de sa pétale. Perfectionniste aussi dans son travail. S’il constate que sa prestation n’a pas plu à un client, il se mettra en quatre pour comprendre ce qui a déconné, et le satisfaire comme il faut pour une prochaine fois.

Physique :
L’avantage d’avoir un papa australien, c’est sans doute d’avoir hérité de la plupart de ses traits physiques. C'est-à-dire que comme son papa surfeur, Akemi est blond. Un beau blond doré, chatoyant, qui réchauffe. Il a les yeux verts. Des petites émeraudes qui pétillent sans cesse, amusée, joueuses, taquines. Il est grand. Plus grand que la moyenne des japonais singes. Un bon petit mètre quatre-vingt. Il a un nez long, fin, droit. Légèrement en trompette. Une large bouche, aux lèvres fines, dont le sourire éternel traverse de part et d’autre son visage, qui quand à lui, à une forme dite en losange. C'est-à-dire une hauteur légèrement supérieure à la largeur, des traits droits, une mâchoire un brin carrée, des pommettes hautes et saillantes, un front de la même largeur que sa mâchoire.
Des traits nippons, qu’est ce qu’il a tiré ? Et bien déjà, une musculature peu développée. Il a bien pratiqué des sports durant sa jeunesse, mais la danse ne donne pas de muscles, simplement de la souplesse (et de ça, il n’en manque pas) et la natation, il l’a pratiqué de manière trop dilettante, se fondant uniquement sur ses capacités naturelles de croco, pour en développer des muscles. Il possède donc une carrure fine, mince, agréable à regarder, et à toucher. Son corps est en effet ferme, et sa peau toute douce, toute satinée.
Sa manière de se vêtir oscille entre le classe, et l’extravagance. Il aime cette dernière, nous vous l’avons déjà dit. Cependant, il ne s’est pas résolu à porter des vêtements bizarroïdes, bigarrés, et aux formes incongrues. Non. Il porte le plus souvent un costume. Un pantalon à pinces, une chemise, une cravate, une veste. L’originalité vient des couleurs de ces différents habits. Le costume est bien souvent blanc, pour se voir de loin. Quand à la chemise et à la cravate, c’est selon son humeur. Quand il sort en boite ou dans un bar, il troque ce costume pour un pantalon de cuir blanc et une chemise rose pâle, largement ouverte. Son sous vêtement est en général plus hors norme, puisque notre grande folle dédaigne les boxers, les slips, et les caleçons, pour ne posséder que des string (pour homme tout de même)
En revanche, ce qui ne le quitte jamais, c’est son écharpe de fourrure rose, de la fausse fourrure en fait, mais on s’en fout, avec laquelle il s’amuse sans cesse. Et son masque blanc, que seuls ceux qui ont payés peuvent lui ôter.

Révélation



Histoire :
« Maman… »
Un petit garçon aux cheveux blonds dorés et aux yeux verts tira la manche d’un homme aux cheveux et yeux noirs. Les regards des passagers du métro tomba sur eux. Un enfant manifestement étranger appelant maman un homme manifestement nippon, cela avait quelque chose de peu ordinaire, effectivement.
« Pourquoi les autres mamans sont des femmes, et pourquoi les hommes sont des papas ? »
Le salary-man sourit, et prit son magnifique fils sur ses genoux.
« Parce que tu n’es pas ordinaire, Akemi. Parce que toi, tu as quelque chose que les autres n’auront jamais, mon adorable Krokomou. »
Il l’embrassa tendrement. Ce fils, il l’avait porté durant neuf mois, après que sur un coup de tête, il ait demandé à un thérianthrope australien, un crocodile, de lui faire un enfant. Les personnes autour d’eux, des simples hommes singes, ne pouvaient pas imaginer un homme enceint. Mais cela avait été son cas. Son fils avait hérité des gènes de son père, mais pas de son caractère. C’était un enfant câlin. Il faut dire, l’homme avait pour lui sa chaleur de canidé, qui réchauffait sans cesse le sang froid de sa petite merveille.
Le métro s’arrêta, ils sortirent. Et c’est dans leur petit appartement que l’enfant posa à nouveau une question.
« Maman… Où est mon papa ?
- En Australie, Akemi.
- Pourquoi je ne l’ai jamais vu ?
- Parce que ton papa et moi, on ne s’est jamais aimé. Oh, il était beau. Très séduisant. Mais je ne l’ai vu qu’une semaine durant. Il était venu au Japon pour une compétition de surf. Il est repartit après, et l’on a même pas échangé un mail. Je lui ais juste envoyé ton faire part de naissance. »
On ne dirait pas ça à un enfant de six ans. Mais dans la communauté thérianthropique, ce genre de choses apparaît comme normale. S’unir juste une fois, pour avoir un enfant. La famille de Koyomi avait insisté pour qu’il ait un enfant. Il en avait eu un. Fin de l’histoire. Cela n’était tout de même rien en comparaison de ses frères et sœurs qui avaient donnés naissance à une myriade de neveux et nièces. Mais Koyomi était un canidé solitaire, et son fils, un crocodile qui aimait s’entourer. Aller comprendre pourquoi.

♥️♥️♥️♥️♥️

« A vos marques. »
Les deux jeunes adolescents s’observèrent une dernière fois, puis s’avancèrent sur leur plot respectif, prêts à plonger dans la piscine. La finale des inter-lycées de la région se déroulait dans la grande piscine de Kyushu. Oh, ils n’étaient pas que deux. Mais que pouvaient bien faire six foutus hommes singes contre un crocodile et un serpent ? Akemi n’ignorait rien de la nature de l’autre, et il devait en être de même. Le bip du départ retentit, ils plongèrent, et nagèrent le plus vite qu’ils pouvaient. Pas de demi mesure cette fois ci. S’ils voulaient gagner, il fallait être plus rapide que l’autre. Ni l’un ni l’autre n’avaient jamais poussé leur talent. En général même, ils ne s’entrainaient qu’à peine, histoire de dire qu’ils étaient dans un club. Pourtant, les deux voulaient gagner… Certes, pour Akemi, c’était simplement la promesse de son ami d’un long massage dans le jacuzzi qui l’intéressait. Ainsi que les hourras de la foule.
Il toucha le bord une demi-seconde avant, mais cela suffit. Il remonta sur le bord, et salua la foule en de grands gestes grandiloquents, envoyant ci et là de nombreux baisers. Puis il se saisit de sa serviette, et fonça sur le podium pour récupérer sa médaille, pressant le protocole. Histoire de filer au plus vite dans l’eau chaude où son chéri l’attendait.
Quand enfin il y fut, il sauta tout simplement dans l’eau bouillonante.
« Aaaahhhh… Pourquoi l’eau du grand bassin n’est pas à cette température, ce serait moins une torture que d’y nager.
- Je croyais que les crocodiles aimaient nager ? »
Il fixa son amoureux. C’était un canidé, comme sa mère. Il avait l’avantage de toujours le réchauffer quand il en avait besoin dans leur lycée.
« Oui. Quand l’eau est chaude, pas qu’elle est glaciale.
- Tu exagères… On ne te verra donc plus au club de natation.
- Non. C’était la dernière course de l’année. Plus besoin de me faire chier à y aller.
- Tu n’allais déjà qu’à un entrainement sur dix.
- Rien à foutre, j’suis le meilleur. Je préfère danser. »
Quand il était plus jeune, il avait été danseur de ballet junior. Il excellait là dedans, aimant plus que tout bouger sur un rythme, tirer sur son corps, pour lui donner chaud. Mais sitôt le collège arrivé, il avait du arrêter, au profit d’un autre sport. Le ballet ne se pratique pas dans les établissements scolaires.
Il se vengeait en dansant dans les boites de nuits, dans les boites de jazz, de rock. Dans des cours de tango, de salsa, ou même de valse. La danse empruntait ses mouvements, lui donnant un pas gracieux, une allure fière. Et un certain sens de la comédie.

♥️♥️♥️♥️♥️

« C’est qui ça… »
Akemi faisait face à trois punk, et à son ancien ami. Il n’aurait jamais du les provoquer, ils étaient plus fort que lui. Mais voilà. L’un d’eux tenait dans ses bras celui avec qui il était depuis maintenant trois ans. Depuis que le petit crocodile était apparut en face d’eux, il laissait son aura se dévoiler, lui montrant qu’il n’avait pas son mot à dire. Mais Akemi ne se laissa pas démonter. Il tempêta.
« Rendez moi Osamu ! »
Ce fut le petit chien qui lui lança le regard le plus haineux. Il avait trouvé mieux que cet espèce de truc grandiloquent, extravagant, qui ne pouvait même pas le protéger des punks hommes singes, tant il refusait à se battre, préférant agir comme une grande folle. C’était peut être marrant. Mais on s’en lassait à la fin, de ces grands cris, de ces baisers envoyés à tout le monde…
« Dégage Koyomi. Je ne veux plus te voir. »
Akemi prit ce coup en pleine face. Il ne s’y attendait pas. Persuadé que Osamu n’aimait que lui. Et n’aimerait jamais que lui.
« Osamu… »
Le nouveau compagnon d’Osamu intervint alors. Sec. Sans pitié.
« T’es qu’une sous merde, le dérangé, c’est tout. Tu ne vaux rien, tu ne pensais pas pouvoir garder la bouille d’ange d’Osamu pour toi tout seul. Maintenant, il est à moi, et toi, tu dégages. »
L’atmosphère se fit lourde. Si bien que Akemi ne put que s’enfuir la queue entre les jambes. Jamais encore il n’avait été humilié de la sorte. Jamais encore il ne s’était confronté à des gabarits plus gros que lui. Il maudit l’once qui venait de lui ravir son Osamu. Puis frissonna. Il avait froid, mais il n’avait plus son radiateur personnel. Alors, il franchit les portes de la première boutique qu’il vit, pour se réchauffer. Il haïssait l’hiver.
Par un étrange hasard, il tomba dans l’Host Club. Il ne mit pas longtemps à se décider. Puisque Osamu ne le réchaufferait plus jamais, alors, il se réchaufferait dans les bras d’inconnus. Un peu perdu, c’était après tout la première fois qu’il se rendait dans ce genre de lieu, il rejoignit d’un pas hésitant un sofa, où attendait un jeune homme souriant. Il paya. Deux heures. Puis parla. Il ne se confia pas à lui, oh non, grand dieu non. Il parla de choses et d’autres, de sa haine du froid, de son amour du sucré. Puis ils montèrent, pour qu’il puisse se réchauffer comme il se devait.

♥️♥️♥️♥️♥️

« Mais tu es complètement malade ! Pourquoi as-tu fais ça ? »
Le patron du host club qu’il avait découvert quelques années plus tôt, et dont maintenant, il était un employé phare, lui hurlait dessus. Il n’appréciait pas la dernière lubie de son hôte le plus demandé.
« Androgynus… Qu’est ce qui t’a prit de devenir… ça ? Tu crois vraiment que tes clients, et plus encore tes clientes, vont apprécier ? »
Akemi était devenu un beau jeune homme, bien que particulièrement fantasque. Dans son costume blanc, son écharpe de fourrure rose autour du cou, il était là, particulièrement fier de lui.
« Bien sûr qu’ils aimeront mon chou… Les clients adorent ! Plus ça a de trous, mieux c’est. »
Il parlait d’une voix mielleuse, sucrée, aux intonations perverses. Ce qui faisait chavirer beaucoup de leurs clients.
« Akemi… Je ne peux plus te garder. Tu exaspère tous mes autres employés, certains comptent même démissionner. Et là, tu te ramène en hermaphrodite. Ici, les hôtes, ce sont des hommes. De vrais hommes. Pas des putains hybrides comme toi. Dégage. »
Le crocodile prit un certain temps pour digérer l’information.
« Tu me vires… SAIS TU SEULEMENT QUI DEPUIS DEUX ANS FAIT TENIR CE PUTAIN DE CLUB MITEUX FACE A LA CONCURRENCE ! »
Il était énervé. Il avait tout donné pour ce club, pour cet endroit, qu’il avait tant apprécié en tant que client.
« Tu me coutes autant que tu me rapportes. Certes, tu fais venir quelques clients. Mais tu es tellement chiant que tu en fais fuir tout autant. DEGAGE ! »
Akemi fixa l’autre de haut. Il pouvait, avec sa grande taille. Il le fixait, avec tout le dédain qu’il pouvait avoir.
« Deux mois. Je te donne deux mois avant que tu ne coules. »
Sur ce, il se dirigea vers la sortie, et claqua la porte. Il alla droit à son studio. Appela son propriétaire. Il le quitterait le mois prochain. Il le savait parfaitement bien. Sa dernière lubie lui fermait les portes de tous les Host Club. Et puis. Il avait envie d’autres choses. Envie d’aventures. Il savait où aller pour vivre autrement. Plus dangereusement.
Il mit ses affaires dans deux gros cartons, et appela sa mère. Celui-ci arriva, dans sa voiture, pour déménager ses affaires.
« Akemi. Je comprends tout à fait de pourquoi tu as fais ça. Après tout, j’ai fait exactement pareil. Mais moi, je ne bossais pas dans un host club. Comment comptes tu t’y prendre maintenant ? Tu n’es pas allé à la fac. »
Il était inquiet. Alors, Akemi le prit dans ses bras, et lui murmura.
« Ne t’en fais pas petite maman. Je saurais me débrouiller. Je sais déjà où trouver du travail. »
Sa mère se doutait d’où. Mais il ne dit rien. Il n’avait jamais, au grand jamais, critiqué la vie de son fils, de sa petite merveille, le laissant faire ce qu’il voulait. Etant toujours là s’il avait besoin de lui.
« Je vois. Alors, je t’emmène face à un des leurs. »
Il connaissait une Racine, du Lycori Sanglant. Pour avoir fait appel à eux plusieurs fois. Alors, il y emmena droit son fils.
« Personne ne me comprend mieux que toi, maman.
- Personne n’a pu t’approcher pour te comprendre depuis Osamu, Akemi… »

♥️♥️♥️♥️♥️

When I walk in the spot, this is what I see
Everybody stops and they staring at me
I got passion in my pants and I ain't afraid to show it
I'm sexy and I know it
I’m sexy and I know it


Sur le podium de la boite de nuit se déchainait Akemi. Il n’était vêtu plus que d’un string blanc, qui flashait sur la piste de danse, et de son écharpe de fourrure rose. Les regards de tous s’étaient posés sur lui, et jamais la chanson n’avait paru si appropriée que pour cet homme. Il dansait, il marchait, il défilait. Sous les bravos de toute la piste de danse. La chanson changea, et il invita les hommes et les femmes du premier rang de son petit show à le rejoindre. Ils s’y pressèrent. Certains lui pincèrent les fesses, certaines lui soupésèrent ses attributs, masqués à la vue de tous par l’amas de corps qu’ils formaient. L’un lui murmura dans son oreille qu’il apprécierait de le voir dans les toilettes. Akemi lui sourit, et lui murmura à l’oreille un nombre. Le prix de sa passe. Le félidé ne se laissa pas démonter, et montra quatre billets de mille yens. Le crocodile sourit, et fit signe que non. Alors, il en montra quatre de plus. Voilà qui lui plaisait bien plus. Alors, sans même se vêtir à nouveau, il embarqua l’homme dans les toilettes. Se saisit des huit billets, qu’il glissa dans la main de son pétale, puis alla se réchauffer en compagnie du félidé.
Un quart d’heure plus tard, il en sortit. Son pétale l’attendait. Ses vêtements à la main.
« La boite ferme dans une demi heure. Il serait temps d’y aller. »
Il fixa sans sourciller le crocodile qui lui sortit une tête d’animal battu. Puis secoua la tête de droite à gauche.
« Ce n’était pas comme si tu pouvais chopper un nouveau client en une demi heure. »
Effectivement, il n’y aurait pas le temps. Alors, Akemi se rabilla, et les deux filèrent vers la sortie. Se dirigeant vers le quartier général des Lycori sanglants, là où Akemi vivait désormais. Devant la porte de sa chambre, le crocodile laissa deux baisers sur chaque joue de sa nounou, puis lui glissa.
« A cet après midi, quatorze heures mon chou, d’accord ? »
Il avait besoin que son pétale soit là pour le lever, lui fournir à manger, et l’aider dans la très difficile tâche de se vêtir de manière parfaite.

Information


Autre chose : Vive les carpettes o/
As-tu bien lu le règlement? : Ouiiiiiiiiii
Le forum est Krokomou~  Miam
Comment as-tu découvert ce forum? : Partenaire particulier cherche partenaire particulier
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Jusqu'au tome 4 j'crois
Regardé les OAVs ? : Le premier o/
Changerais-tu quelque chose? : Gosh, la couleur des titres de sujet est pas très lisible sur mon écran, par rapport au fond du forum °°
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Agachi
Ex scellé
Race : Ex scellé (canidé - labrador crème - petit gabarit)
Date d'inscription : 19/01/2012
Sort avec : Hagi <3
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Masculin
Messages : 275
Localisation : Toujours chez un loup <3
Emploi : Serveur au host-club la nuit.
Humeur : Changeante~
Dominance : Domin... <3 à vous de voir ~
♥ sugar angel ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Agachi
sugar angel
Ven 1 Nov - 16:41
Bienvenue parmi nous~ Code bon, bonne chance pour la suite et surtout n'hésite pas a demander un peu d'aide si tu en as besoin ^^

A très vite

___________________
c'est parce que l'on ne renait qu'une fois que je suis ici<3
Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3 Emqt
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Koyomi
Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3 376098krokomou
Race : Crocodile de Johnston (petit gabarit)
Date d'inscription : 01/11/2013
Sort avec : Parlez pas de malheur
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Androgynus
Messages : 394
Localisation : Dans ton lit mon chou <3
Emploi : Sport de chambre
Humeur : Coquine owi
Dominance : Ambi
♥ Krokomou Kro Kontent ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Akemi Koyomi
Krokomou Kro Kontent
Ven 1 Nov - 17:27
Merci beaucoup <3

Bien sûr que les crocos domineront le monde, et Krokomou veut connaitre intimement tous ses futurs (ou pas) sujets !

___________________


Thx Matthy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ichiro Kagome
Maître du déguisement de l aura ♥
Race : Félidé ♥ Tigre de la Caspienne (officiellement tigre du Bengale)
Date d'inscription : 06/07/2010
Sort avec : Han, j'en ai tellement ♥ Hein, qui ça ? Akira ? Euuuuh j'appellerai pas vraiment ça comme ça...
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 2106
Localisation : Va savoir ~
Emploi : Médecin thérianthropique & Pollen chirurgien du Lycoris Sanglant
Humeur : Libertine ~
Dominance : Dominant (et parfois ambivalent forcé)
Sexy Carpette♥
Voir le profil de l'utilisateur




Ichiro Kagome
Sexy Carpette
Sam 2 Nov - 10:11
Krokomou <3 Welcome 8D
Bonne chance pour la suite~

___________________
Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3 807z
Je vais te manger Invité ~
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Koyomi
Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3 376098krokomou
Race : Crocodile de Johnston (petit gabarit)
Date d'inscription : 01/11/2013
Sort avec : Parlez pas de malheur
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Androgynus
Messages : 394
Localisation : Dans ton lit mon chou <3
Emploi : Sport de chambre
Humeur : Coquine owi
Dominance : Ambi
♥ Krokomou Kro Kontent ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Akemi Koyomi
Krokomou Kro Kontent
Sam 2 Nov - 12:36
Merci Carpette d'amour <3

Et voilà qui est terminée hu hu. Bonne lecture <3

*envoie des baisers*

___________________


Thx Matthy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ichiro Kagome
Maître du déguisement de l aura ♥
Race : Félidé ♥ Tigre de la Caspienne (officiellement tigre du Bengale)
Date d'inscription : 06/07/2010
Sort avec : Han, j'en ai tellement ♥ Hein, qui ça ? Akira ? Euuuuh j'appellerai pas vraiment ça comme ça...
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 2106
Localisation : Va savoir ~
Emploi : Médecin thérianthropique & Pollen chirurgien du Lycoris Sanglant
Humeur : Libertine ~
Dominance : Dominant (et parfois ambivalent forcé)
Sexy Carpette♥
Voir le profil de l'utilisateur




Ichiro Kagome
Sexy Carpette
Sam 2 Nov - 21:06
Tout est bon, je te valide krokomou o/ -Notre première véritable grande folle xD-

Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3 Validation
Tu es validée.
A présent tu peux aller faire un tour sur le forum pour faire ta fiche de Liens, si l'envie t'en dit, puis ta fiche de Rp, qui te permettra de savoir quels rp sont en cours ou fini ou abandonnés etc.
Tu peux faire une Demande de rang personnalisé aussi, histoire d'avoir un texte différent des autres? Lorsque tu auras au moins 35 messages à ton actif cependant. Va également faire un tour dans le Recensement afin qu'on sache de quel groupe tu fais partie et pareil pour le Recensement des avatars pour pas que tu te retrouves avec une image de même origine que celle d'un autre membre. Et pense aussi à faire une Demande de logement si tu ne veux pas dormir à la rue~


___________________
Akemi Koyomi, krokomou d'amour <3 807z
Je vais te manger Invité ~
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Pistols RPG :: Présentation des personnages :: Les fiche des thérianthropes :: Les fiches validées-
Sauter vers: