RSS
RSS


Forum NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme.
 

 :: Présentation des personnages :: Les fiche des thérianthropes :: Les fiches abandonnées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ouaf, ouaf ! - Fiche terminée

avatar
Invité
Invité
Mer 18 Juin - 21:12
Invité

Johannes "Jan" Richter

Prénom : Johannes
Nom : Richter
Surnom : Jan (à prononcer Yann)
Date de naissance : 31 décembre
Age: : 27 ans
Sexe : Mâle
Origines : Franco-allemand
Orientation sexuelle : Homo
Emploie : Prof de français, d'allemand et d'anglais dans un petit centre d'apprentissage
Race : Canidé - Chien-loup de Saarloos - semi-gros gabarit

Identification



Goût :
Il est 3h du matin, et vous entendez le bruit singulier des doigts qui tapent sur un clavier d'ordinateur à un rythme presque effréné dans la pièce voisine. En entrouvrant la porte, un spectacle étrange s'offre à vous. Le sourire au lèvre, n'ayant que la lumière blafarde de l'écran pour s'éclairer, Johannes pianote sur son ordinateur comme un maestro sur son piano. Une cafetière de café trône à côté de lui, entre ses dictionnaires de langue et les manuels qu'il a compilé pour enseigner les langues qu'il parle couramment. Toutes les cinq minutes, il reçoit un message de sa petite sœur qui lui raconte sa vie en Allemagne. Il aime veiller tard – ou du moins, en a pris l'habitude, puisque de toutes façons il enseigne généralement en fin d'après-midi, et le reste de son travail peut être fait à n'importe quel moment de la journée. Il reçoit une invitation à une soirée, il y ira pour boire de la bière, puisqu'il adore ça. Bientôt, il éteint son ordinateur et va se coucher, laissant la clim' allumée parce qu'il a trop chaud – toujours trop chaud. À son réveil, il ira probablement courir, le besoin de l'exercice étant plus fort que tout. Sur le chemin du retour, il prend un bol de ramen ou deux dans son restaurant préféré, puis il rentre chez lui pour fignoler ses cours. Il s'éclate pendant le cours, utilisant des vidéos, des jeux, des animations pour intéresser les étudiants, il reste après le cours pour discuter avec certains d'entre eux, puis il va boire un verre de temps en temps, seul. Puis il rentre chez lui et reprend son pianotage intensif.

Caractère :
S'il est chien-loup, Johannes a plus le caractère du chien que du loup, c'est certain. Il est proche des hommes normaux, n'a pas de préjugés à leur encontre et préfère leur présence à celle des autres thérianthropes. N'étant que le deuxième enfant de sa famille et ayant fini son adolescence en pensant qu'il ne valait pas mieux qu'un bêta, il s'est renfermé sur l'informatique et sur les mondes virtuels, qui le mettent bien plus à l'aise que les sorties de groupe. Cependant, dès qu'il sort effectivement, ce qu'il ne refuse jamais de faire, il se montre soudainement très excité et heureux, prêt à remuer la queue s'il pouvait abuser de sa forme thérianthrope. Il aime la compagnie des gens mais à petites doses, et il ne se sent pas tout à fait prêt pour une relation amoureuse.
À son âge, il des aventures depuis le lycée mais n'a jamais pu s'engager émotionnellement, ayant assez peu confiance en lui quand il s'agit de séduire une personne et surtout, de la garder à ses côtés. Il reste très amical, prenant soin des personnes qui l'entourent et ne se rendant pas forcément compte qu'il a plus de charme qu'il ne le croit, que ce soit à cause de sa nature thérianthrope ou à cause de son caractère chaleureux et accueillant. De plus, il est évident qu'il est travailleur et qu'il est débrouillard, cherchant à vivre sa vie du mieux qu'il le peut, comme il le souhaite. Ce qu'on peut facilement lui reprocher, c'est que maintenant qu'il a un travail plus ou moins stable dans le pays de ses rêves et qu'il gagne bien assez d'argent pour y rester encore un moment, il ne se projette plus vraiment dans le futur.
À 28 ans, il n'a pas de partenaire de vie, pas d'amant et n'a jamais été assez intéressé pour avoir une relation stable de plus de quelques jours, alors ses parents s'inquiètent pour lui. Certains l'accusent d'être trop proche de sa sœur, mais il la voit réellement juste comme sa sœur.
Il est très chaleureux avec ses étudiants qui lui rendent généralement la pareille, qu'ils soient lycéens, étudiants ou jeunes adultes. Il arrive parfois qu'il se fasse draguer par ceux-ci mais en général il ne cède pas, ou fait mine de ne pas comprendre pour éviter de franchir la ligne sacrée de son métier.

Physique :
Bien que le caractère avenant de Johannes soit son charme principal, il semblerait qu'un certain nombre de personnes soient charmées par son apparence physique quelque peu singulière, bien que la plupart des gens le trouve très certainement indifférent.
Déjà, il mesure 192cm, ce qui ne l'aide pas à passer inaperçu dans les foules, mais de loin on le prend parfois pour un asiatique à cause de ses attributs physiques. C'est-à-dire qu'il a hérité des cheveux très sombres de sa mère et des yeux marron de son père et son teint clair est accentué par ses habitudes de vie nocturne. Seulement, quand on s'approche de lui, on se rend très vite compte qu'il est bel et bien caucasien. Sa taille impressionne, et son corps est robuste bien qu'il ne soit pas non plus particulièrement musclé ni bodybuildé. Il a le nez droit, ses yeux tombants trahissent sa fatigue visuelle due à trop de temps passé devant l'ordinateur et il fronce assez souvent les sourcils - monsieur a besoin de lunettes mais la flemme d'aller voir un ophtalmologue. Ses cheveux sont fins et raides avec peu de volume, mais ils sont d'un noir naturel aux reflets légèrement bruns au soleil. Courts dans la nuque, ils lui arrivent à mi-oreille et lui couvrent parfois les yeux - monsieur a aussi la flemme d'aller chez le coiffeur.
Comme il lui arrive souvent de passer des nuits blanches, il n'est pas rare qu'il se ramène sur son lieu de travail avec des cernes sous les yeux, mais son sourire est communicatif et il n'y a pas un jour où il vient de mauvaise humeur. Pour ses cours, il laisse la mauvaise humeur et ses soucis derrière lui. Positif et énergique, il fait passer sa passion au travers de sa gestuelle et montre qu'il est intéressé. En soirée, il redevient un chiot qui veut qu'on lui tapote la tête, riant pour un rien, n'hésitant pas à se montrer proche physiquement des autres convives, ayant une attitude très amicale.
Sa forme humaine rappelle plus ses origines beauceronnes que sa forme thérianthrope puisque celle-ci est clairement celle d'un chien-loup de Saarloos, au pelage blanc et gris sombre et touffu. Seulement, on ne voit que rarement cette forme car il tente de vivre comme il le peut comme un humain normal.
Au niveau vestimentaire, il aime les habits simples, mais préfère porter des hauts noirs parce que comme on dit, ça va avec tout. Quand il sort, il sait se faire beau, mais comme il en cherche pas à attirer de gens dans son lit, il se met rarement sur son "31".

Révélation



Histoire :
En 2013, les élèves du lycée allemand de Tokyo donnent leur avis sur leurs professeurs à l'occasion d'un sondage organisé par leur comité de délégués. Beaucoup de retours positifs sur la plupart des professeurs arrivent jusqu'à eux, mais ce qui les marque, ce sont les différents commentaires concernant l'assistant des professeurs de japonais et de français. Une élève souligne son « charme de brun ténébreux indéniable » alors que les garçons semblent s'accorder à dire qu'ils ont besoin de plus de professeurs comme lui, parce qu'il est jeune et sait ce qui les intéresse. « Quand tu peux parler de jeux-vidéos ou de foot avec ton prof et qu'il utilise tes intérêts pour t'apprendre des trucs, ça rentre tout de suite mieux », précise un de ses élèves. Tous ne le trouvent cependant pas charmant : « Au début il me faisait un peu peur, avec son visage sombre et fatigué, puis c'est un geek... Je sortirais pas avec un homme comme lui, mais il fait quand même un bon prof. », avoue une étudiante qui tient à rester anonyme pour son aveu. Un certain consensus s'est établi entre les autres professeurs, qui sont d'accord sur un point : il est travailleur et passionné, malgré son apparence un peu surprenante au premier abord. S'il reste dans l'éducation, il ne fait aucun doute qu'il pourra intéresser ses élèves, ayant les idées et les ressources pour leur permettre de mieux apprendre les langues.

Mais qui est cet assistant ?

Il s'agit de Johannes Richter, un jeune thérianthrope franco-allemand qui a grandi entre le Benelux et le Saar-Lor-Lux et qui, motivé par sa passion du pays du Soleil Levant, a tout fait pour réaliser son rêve de s'y installer. Ses parents, Marianne et Lukas Richter, se sont rencontrés quelques années avant sa naissance à l'occasion d'une rencontre entre thérianthropes canidés. Malgré leurs différences, notamment de langues, ils sont tombés amoureux au premier regard, et connaissant à peine le prénom de l'autre, ont commencé à se fréquenter immédiatement. Beauceron et français par sa mère, Chien-loup de Saarloos par son père allemand, il a hérité de la forme thérianthrope de ce dernier tout comme son frère aîné, Marcus. Sa petite sœur Anne a quant à elle été adoptée par Marianne et Lukas quand ses parents sont morts dans un accident de voiture tragique, quand elle avait 1 an et demi. Venant du côté maternel de la famille de Johannes, elle est Beauceron.

Il est né quatre ans après Marcus, deux ans avant Anne et ils sont tous les trois nés à des endroits différents. À l'origine, sa mère travaillait à Paris en temps qu'agent de communication et son père était traducteur-interprète aux Pays-Bas, mais suite à leur rencontre il leur semblait inconcevable de rester séparés par plus de 400km de distance. Jeunes, peut-être un peu irresponsables, aussi, ils conçurent Marcus alors qu'ils n'avaient pas encore décidé d'un endroit où s'installer, et celui-ci naquit donc à Paris. Son père travaillait à son compte, aussi il put rester un certain temps dans la capitale française, mais le travail n'affluait pas tellement, il savait à peine parler français, ce qui le rendait presque inutile et internet n'était pas encore assez développé en 1982 pour trouver des travaux de traduction à domicile facilement. Le couple décida donc de déménager, migrant à Bruxelles où Lukas trouva à nouveau du travail, apprenant le français en même temps que son fils aîné. Marianne ne travailla pas pendant quelques mois, puis reprit le travail un moment, presque deux ans avant de retomber enceinte, de Johannes cette fois-ci. C'est à ce moment qu'on proposa à Lukas une position d'interprète dans le cadre du Parlement Européen, mais seulement à Strasbourg. La mère des petits ne pouvant pas travailler et cette position étant bien payée, ils décidèrent de déménager encore une fois, convaincus que cette fois, c'était la bonne.

Ils achetèrent une petite et vieille maison dans la campagne alsacienne, décidant qu'ils avaient besoin d'un grand terrain s'ils voulaient pouvoir bien s'occuper des thérianthropes. En effet, du fait de leur nature, les petits avaient peu été en extérieur quand ils vivaient à la ville, et Marianne qui ne travaillait plus pour s'occuper des petits chien-loups avait elle aussi besoin d'espace. Quand la cousine de Marianne décéda dans un accident de voiture en hiver 1989, ils adoptèrent sa fille et l'élevèrent comme la leur. C'est dans cette maison de campagne que les trois vigoureux thérianthropes grandirent, profitant pleinement des grandes étendues de forêt qui leur étaient offertes. À l'heure du goûter, ils se battaient toujours pour choisir ce qu'ils regarderaient à la télé, et en général, c'était celui qui mordait le plus forme – sous forme humaine – qui gagnait. Donc Marcus et Anne étaient toujours obligés de se taper Dragon Ball Z et les Chevaliers du Zodiaque parce que celui qui mordait le plus fort, c'était Johannes, et il était tout bonnement tombé amoureux des séries japonaises.

Leurs parents mirent l'accent sur leur éducation trilingue, convaincus que cela améliorerait leurs chances de trouver des partenaires thérianthropes dans le futur : après tout, ils s'étaient trouvés alors qu'ils étaient de nationalités différentes et étaient heureux ainsi, alors il fallait bien que ce soit le cas pour leurs enfants à leur tour ! C'est une des raisons pour lesquelles ils furent tous les trois envoyés l'un après l'autre au Lycée Franco-allemand de Fribourg, en Allemagne, un établissement promulguant une éducation bilingue dès le collège. Tous les matins, leur mère faisait une heure de route avec eux jusqu'à leur école, travaillait quelques heures à temps partiel puis les récupérait à 13h, quand ils finissaient l'école. À partir de 14h, ils étaient libres de faire ce qu'ils voulaient. Bien sûr, leur mère leur faisait faire leurs devoirs, puis généralement ils sortaient ensuite se promener dans les bois pour jouer.

C'est à partir de son entrée au collège que Johannes commença à passer moins de temps en extérieur. Il préférait rester en intérieur à faire ses devoirs et prendre de l'avance sur les cours, parce qu'il était bon élève et qu'il comprenait bien que ça rendait ses parents fiers de lui. Quand sa mère décida de se former aux sciences informatiques pour trouver un travail plus stable que celui qu'elle avait maintenant que ses petits étaient assez âgés, il fourra le nez dans ses bouquins sur le sujet et accapara totalement l'ordinateur familial, se découvrant une nouvelle passion. Le World Wide Web. S'amusant pour un rien, il apprit le langage C et le langage HTML, créant sa niche dans les forums anglophones qui firent grimper son niveau en anglais rapidement. Il créait des petits jeux, des pages web affreusement typiques des années 90, apprenait des trucs et astuces avec ses « amis en ligne » et découvrit également que d'autres personnes partageaient sa passion du Japon. Grâce à ce nouveau moyen de communication, il découvrit soudainement des tonnes de choses dont il n'avait jamais entendu parler, à l'époque où internet ne regorgeait pas encore de publicités et de trolls.

Il vivait dans son petit monde, rêvant du jour où il pourrait enfin mettre les pattes au Japon. En cours, il était assidu et s'entendait bien avec les professeurs et les autres élèves, prouvant être quelqu'un de passionné et de très énergique. Il adorait expliquer ce qu'il savait tant sur l'informatique que sur le Japon, traînant quelques uns de ses amis dans ses passions, ce qui lui permit d'encore plus s'investir dans son rêve d'aller là-bas. Ensemble, ils apprenaient la langue même si elle était difficile, ils regardaient des séries, partageaient leurs astuces de programmation ou de jeu. À sa manière, il était épanoui, mais il était certain qu'il s'entendait mieux avec les homme-singes que son frère ou sa sœur. Mais les thérianthropes étaient rares dans son lycée, à part eux trois ils n'avaient pas l'impression qu'il y en avait d'autres.

Un jour, l'année de ses 16 ans, alors qu'il discutait tranquillement avec ses amis à la bibliothèque de son école, un garçon plus jeune l'aborda subtilement, lui demandant s'il pouvait l'aider à réparer son ordinateur. D'origine japonaise, il était un des seuls Asiatiques qui étudiaient au lycée, et Johannes l'avait déjà remarqué mais n'avait pas fait plus attention que ça à lui. Apparemment, sa réputation d'amoureux des ordinateurs le précédait. Il accepta de lui filer un coup de main, et le suivit chez lui au lieu de prendre le train pour rentrer dans son village. Ce garçon était de moyen-gabarit, et Johannes se rendit compte qu'il s'était vraiment éloigné de ses origines quand il dut se retrouver sous lui, son entrejambe collée à la sienne, son visage rougi au dessus de lui pour enfin remarquer qu'il était un thérianthrope. Et que visiblement, il avait envie de lui. N'ayant aucune expérience sexuelle – et aucun intérêt dans la pornographie –, il paniqua un peu, sévère, même, mais quand enfin il l'embrassa, le métisse laissa son instinct prendre le dessus – et autre chose, aussi.

C'est ainsi qu'il perdit sa virginité, perdant aussi momentanément son contrôle parfait de sa forme de thérianthrope parce qu'il était soudainement très, voir trop intéressé par le sexe. Il pensait constamment à son partenaire, jusqu'à ce que Marcus ne le rencontre et le lui subtilise totalement après quelques mois. Ils avaient beau être du même gabarit, son frère était plus grand, plus fort et plus viril que lui, et n'importe quel thérianthrope préférait probablement un « alpha » à un « bêta ». Oh, bien sûr, il s'énerva, enragea même, au point de se battre violemment avec son aîné, mais il se prit une pure raclée et accepta son sort, la queue entre les jambes. Il ne pardonna jamais vraiment son frère ou son partenaire, qu'il voyait fréquemment à son lycée, et cet événement le désintéressa quelque peu des thérianthropes. Ses parents s'aimaient, certes, mais le peu de ses cousins qu'il avait rencontrés jusqu'alors n'étaient que des obsédés qui ne pensaient qu'à s'imbiber de l'odeur de l'autre.

Il se renferma plus que jamais sur son monde d'informatique, se désintéressant un peu des cours mais pas au point de rater ses études. Il finit le lycée l'année de ses 19 ans, en 2004, et choisit de faire une licence en informatique. Il s'installa seul à Lyon, choisissant volontairement une ville éloignée de son village d'origine parce qu'il ne voulait pas que ses parents le forcent à vivre avec Marcus à Strasbourg. Il réussit à gagner un peu d'argent en aidant des gens à dépanner leur ordinateur, en programmant des petits logiciels simples, en servant de bêta-testeur et autres. Puis à la fin de sa licence, il réussit à dégoter un stage d'une durée d'un an au Japon, dans une entreprise allemande. Forcément, il sauta sur l'occasion immédiatement, mettant le cap sur le pays de ses rêves sans plus attendre. Il ne gagna pas grand chose, passa la plupart de son temps à travailler, passant parfois la nuit sur son lieu de travail pour finir ses projets, mais dès qu'il avait un jour de libre, il s'en mettait plein les mirettes en voyageant partout, faisant une tonne de rencontres et se créant des liens avec les communautés francophone, anglophone et germanophone du Japon. Il adorait ce pays, la façon de vivre des gens, leurs us et coutumes, leur musique, leur cuisine, tout. Il se sentait à nouveau comme un chiot dès qu'il finissait le travail et qu'il prenait le chemin pour rentrer chez lui, ayant la constante impression de vivre un rêve.

Quand il revint en France en 2009, il suivit un master mêlant les langues et la création multimédia, décidant d'apprendre le japonais comme il se fallait. Il faillit être refusé parce qu'il n'avait jamais appris le japonais en tant que tel, mais son insistance et sa persévérance écrasèrent la direction du dit master, et il fut accepté. Il bossa comme un forcené pour rattraper son peu de retard, réussissant à obtenir son diplôme en 2011 et à prouver qu'on pouvait apprendre le japonais correctement en autodidacte – et en vivant un an dans le pays, ça aide aussi. Ensuite, il travailla trois mois à l'Alliance Française de Berlin pour un remplacement et pour avoir une expérience de travail, puis retourna au Japon pour passer six mois, à nouveau à l'Alliance Française. Il en tira une expérience qui le poussa à tenter sa chance en temps que professeur. Il se proposa comme assistant de cours au lycée allemand de Tokyo et c'est là qu'il a réussi à faire ses preuves. Son contrat expira malheureusement pour lui – et pour les étudiants à la fin de l'année scolaire 2013. Depuis, il s'est installé à Kyushu et gagne sa vie en donnant des cours de langues dans un petit centre privé d'apprentissage. Il fait également de la traduction quand il a le temps, et tue le temps en créant des sites web pour des compagnies à travers le monde, notamment européennes, et il travaille depuis quelques mois sur un projet de développement de jeu-vidéo, avec l'espoir de trouver un travail dans une boîte de jeux-vidéos japonaise.

Information



Autre chose : Si jamais ça vous arrange avec le recensement, j'ai aucun soucis à faire passer Johannes en semi-gros gabarit si je peux garder son animal (le chien-loup de Saarloos)
As-tu bien lu le règlement? : Ouioui
Le forum est ... Validé ! (nan sans rire, j'espère que ça compte... XD)
Comment as-tu découvert ce forum? : Embla Loikson, coucou, j'ai fait ma fiche t'as vu ? :D
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Nope
Regardé les OAVs ? : Ouip
Changerais-tu quelque chose? :
- Kyushu n'est pas une ville :D c'est une île de la taille de la Belgique à peu près :D

- Le design pour qu'il soit un peu plus clair et lisible, parce que c'est dommage qu'avec un contexte aussi clair il y ait des couleurs qui font un peu mal aux yeux (les ombres texte par exemple, ça allourdit au lieu de faire un joli effet)

- Les précisions sur les semi-gabarits dans le recensement ou dans la partie sur les thérianthropes (oui, c'est moi qui vous ai embêté par le biais d'Embla pour savoir si un berger allemand pouvait être un semi-gros gabarit pour finalement faire un chien-loup... sisi j'suis normale, vous en faites pas), notamment pour les canidés, parce que les semi-gros gabarits sont plus grands que le gros gabarit/poids lourd (le loup commun ne fait que jusqu'à 81cm de hauteur au garrot alors que le St-Bernard va jusqu'à 90cm d'hauteur au garrot; et le chien-loup, qui n'a que 6cm de différence de taille avec le loup commun - qui est le plus grand loup - est un moyen gabarit... XD oui je suis pointilleuse, je sais ! mais pour le coup je trouve que c'est moins logique, les chiens qui font à peu près la taille des loups devraient peut-être être des semi-gros gabarits (ça permettrait plus de semis je pense) et les grooos gros chiens qui sont plus grands que les loups devraient peut-être devenir poids lourd... enfin vous me demandez ce que je changerais, je changerais ça XD)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ichiro Kagome
Sexy Carpette
Maître du déguisement de l aura ♥
Race : Félidé ♥ Tigre de la Caspienne (officiellement tigre du Bengale)
Date d'inscription : 06/07/2010
Sort avec : Han, j'en ai tellement ♥ Hein, qui ça ? Akira ? Euuuuh j'appellerai pas vraiment ça comme ça...
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 1926
Localisation : Va savoir ~
Emploi/loisirs : Médecin thérianthropique & Pollen chirurgien du Lycoris Sanglant
Humeur : Libertine ~
Dominant ou dominé ? : Dominant (et parfois ambivalent forcé)
Mer 18 Juin - 23:39
Ichiro Kagome
Welcome o/
Alors, la taille ayant été changée pour plus de laxité, tu peux passer en semi-gros gabarit x)
Je comprend parfaitement ton désarroi face au fait que nous n'acceptons que les loups en gros gabarit, alors qu'ils ne sont pas tous grands et que certaines autres races de canidé les dépassent largement pour certaines, mais nous essayons de respecter le manga qui nous avait laissé entendre que seul les loups étaient des gros gabarits... Enfin, de toute façon cette question risque d'être remise en cause et il y aura peut-être un remaniement des gros gabarits chez les canidés, c'est encore à voir...

Sinon, tout est bon ! À part un chose : Ton nombre de frères et soeur. En effet, les thérianthropes contrairement aux hommes-singes sont très peu fertiles et plus leur gabarit est important, moins ils le sont encore. Alors étant donné qu'il est déjà suffisamment difficile pour un couple monogame de petit gabarit d'avoir trois enfants... Tu comprendras que c'est impossible pour un couple de moyen/semi-gros gabarit d'en avoir quatre °° Deux tout en plus, mais ce sera tout. À moins que tes parents n'aient eu les deux autres avec des partenaires différents.

À revoir donc l'histoire pour limiter le nombre de la fratrie à deux ou alors en rajoutant d'autres partenaires à tes parents. Quand tu auras modifier, je validerai^^

________________

Je vais te manger Invité ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 19 Juin - 13:09
Invité
Ichiro Kagome a écrit:

J'ai modifié, même si ça m'embarrassait un peu pour le coup puisque monsieur est proche de sa sœur et sa relation avec son frère est la raison pour laquelle il est un peu méfiant des relations xD
J'ai viré Jean puisqu'ils n'avaient pas vraiment de lien dans la fiche, et j'ai fait adopter Anne, j'espère que ce sera suffisant comme ça ^^ (par contre je me doute que l'adoption d'Anne tombe comme un cheveu sur la soupe... X'D la pauvre).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ichiro Kagome
Sexy Carpette
Maître du déguisement de l aura ♥
Race : Félidé ♥ Tigre de la Caspienne (officiellement tigre du Bengale)
Date d'inscription : 06/07/2010
Sort avec : Han, j'en ai tellement ♥ Hein, qui ça ? Akira ? Euuuuh j'appellerai pas vraiment ça comme ça...
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 1926
Localisation : Va savoir ~
Emploi/loisirs : Médecin thérianthropique & Pollen chirurgien du Lycoris Sanglant
Humeur : Libertine ~
Dominant ou dominé ? : Dominant (et parfois ambivalent forcé)
Jeu 19 Juin - 22:02
Ichiro Kagome
C'est bon, tout est parfait maintenant, je te valide^^ (Et pour ma part, l'adoption de ta soeur ne tombe pas tant que ça comme un cheveux sur la soupe °° Enfin... J'ai bu un peu trop de rhum et ça doit jouer mais bon /PAN/)


Tu es validée.
A présent tu peux aller faire un tour sur le forum pour faire ta fiche de Liens, si l'envie t'en dit, puis ta fiche de Rp, qui te permettra de savoir quels rp sont en cours ou fini ou abandonnés etc.
Tu peux faire une Demande de rang personnalisé aussi, histoire d'avoir un texte différent des autres? Lorsque tu auras au moins 35 messages à ton actif cependant. Va également faire un tour dans le Recensement afin qu'on sache de quel groupe tu fais partie et pareil pour le Recensement des avatars pour pas que tu te retrouves avec une image de même origine que celle d'un autre membre. Et pense aussi à faire une Demande de logement si tu ne veux pas dormir à la rue~


________________

Je vais te manger Invité ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Pistols RPG :: Présentation des personnages :: Les fiche des thérianthropes :: Les fiches abandonnées-
Sauter vers: