RSS
RSS


Forum NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme.
 
Le printemps est là. Il fait encore frai et il ne vaut mieux pas se découvrir malgré les premiers rayons du soleil qui percent derrière les nuages, mais il est possible de commencer à apprécier la douce vision des cerisiers en fleur~
Après pourtant de douces années de tranquillité maintenant par les Justiciers, les inquiétudes planent à nouveau sur la ville.
Des gens disparaissent, des cadavres sont retrouvés. Une nouvelle drogue fait son apparition sur le marché. Plus puissante, elle
mène cependant à la mort. Est-ce le Lycoris Sanglant qui est à l'origine de cette drogue ? Non... Quelque chose de pire se prépare...
Alors ?

 :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes" :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sidney, pro-gameur(se) <3

avatar

Race : Scellée - Maine Coon blanc
Date d'inscription : 17/06/2014
Sort avec : Personne
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Féminin
Messages : 228
Localisation : Dans une salle d'arcade ou devant son ordi
Emploi : Gameuse pro (et un peu lycéenne)
Humeur : Envie de botter des culs sur WoW
Dominance : J'domine, j'suis MVP et phoque !
Xx Chibi Gameuser xX
Voir le profil de l'utilisateur




Sidney Doyle
Xx Chibi Gameuser xX
Mar 17 Juin - 0:41

Sidney Doyle


Prénom : Sidney
Nom : Doyle
Surnom : S-KillerXX (pseudo de joueuse pro)
Date de naissance : 1er Septembre
Age: : 16 ans à l'Event Hawaï
Sexe : Féminin (juré)
Origines : Américaine
Nationalité : Américaine, visa travail
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Emploi : Joueuse Professionnelle de *jeu vidéo quelconque à la mode* et lycéenne
Groupe : Jour
Ascendances : Scellé : Félidé, Maine Coon blanc (Felis silvestris catus), Petit Gabarit

Identification



Goût : La première chose à dire sur cette jeune fille, c’est que justement, elle n’aime pas… les filles. Et surtout, elle n’aime pas être une fille, raison de son travestissement, qui tient encore pour le moment. Elle les trouve trop faibles, trop superficielles, trop pleurnicheuses… Elle n’aime pas être une fille, et tous les préjugés machos qui vont avec cette condition, et comme elle « bosse » dans le monde des jeux vidéos, elle connait, le machisme. Elle pourrait démontrer au monde entier que SI, les filles SAVENT jouer, et bien, elle n’ose pas. Elle n’aimerait pas plus qu’on remette en question son mode de vie de baroudeuse, à 16 ans, certes. Sûr que si les gens savaient que c’était une fille, tout le monde la regarderait comme une inconsciente de faire ça. Mais voilà, être coincée à étudier entre 4 murs, très peu pour elle.
Sidney aime aussi tout ce qui est coloré, et d’ailleurs, ça se voit, avec toutes les couleurs qu’elle affiche sur elle. Elle aime enfin ce qui est nouveau, et l’aventure. En revanche, elle déteste tout ce qui est habitudes, tout ce qui manque de peps.
Précisons enfin qu’elle a un faible pour les mousses, quelles qu’elles soient, mais refuse de manger du fromage cuit.

Caractère : Sidney est donc une fille tout sauf féminine. Et évidemment, quand on la croise, il faut oser dire « elle ». Déjà, le physique, ça aide pas, mais nous verrons ce point là tout à l’heure. Cependant, elle pourrait bien s’habiller de vêtements masculins, si dans son attitude, elle ne l’était pas, ce ne serait pas crédible. Et bien, je vous rassure, Sidney est parfaitement crédible. Lorsqu’elle marche, c’est la marche d’un jeune homme de seize ans. Pas de dandinement, non, au contraire, ce petit truc très « djeus » de trainer les pattes tout le temps, les mains dans les poches. Si elle se fait bousculer, elle ne va pas se mettre sur le côté, et s’excuser, non, loin de là, elle va riposter, gueuler, et brandir ses poings. Car Sidney est vulgaire, impulsive, et bagarreuse. Elle dispose fort heureusement d’excellents réflexes, et réagit au quart de tour. Elle est très intuitive, et est capable de trouver de manière presque instantanée les bons gestes à avoir dans telle ou telle situation. Une qualité qui lui est particulièrement utile dans les jeux vidéos, où la moindre demi seconde de gagnée ou perdue peut faire la différence entre la victoire ou la défaite.
Pour Sidney, toutefois, tout est devenu un jeu. Elle ne prend guère attention aux dangers qu’elle encourt, comme si elle avait la capacité de respawn, ou de reset le niveau. Elle frôle souvent l’inconscience, dans bien des cas, et d’ailleurs, disons le, sa tête a plusieurs fois déjà percuté le macadam lors de bagarres.
Pour beaucoup autour d’elle, Sidney est gay. Il faut dire, elle ne se retient pas de dévorer des yeux les beaux gosses qui passent à côté d’elle. Pourquoi le ferait-elle ? Elle ne s’occupe pas du regard que les autres posent sur elle. Tant qu’on ne l’empêche pas de vivre comme elle l’entend. Cependant, se travestir aux yeux de tous a un prix. Elle n’a pas d’ami véritablement proche d’elle, aucun du moins (pour le moment) qui le soit assez pour qu’elle lui confie que son patrimoine génétique indique XX. Et personne encore n’a percé l’énigme qu’elle s’était amusée à mettre dans son pseudo.
Oh, ne vous faites pas d’idée à ce niveau là. C’est franchement extraordinaire qu’elle ait réussi à caler une énigme dans quoi que ce soit. Elle n’est vraiment pas intelligente, il lui faut souvent pas mal de temps pour comprendre quelque chose, si par malheur ce n’est pas en rapport avec un jeu. Elle a une véritable mémoire de poisson rouge, oublie tout, et de toute façon, ça sert à rien de retenir quoi que ce soit. Son smartphone le fait pour elle ! Et le manager de sa team pro.

Physique : Sidney aime les couleurs, elle aime quand ça flash, et même quand ça pique les yeux ! Oui, bon, son style n’est pas vraiment un style branché, plus… funky. Déjà, pour commencer, d’abord, elle a eu la foutue idée de teindre ses cheveux, coupés courts (pour une fille, pour un gars, c’est vrai que c’est déjà assez long) en VERT. Ouais, en vert. Et bim, prenez vous ça, défenseurs du bon goût. Et pourtant, elle a un joli visage ! Son visage, elle, elle ne l’aime pas, mais c’est parce qu’elle le trouve beaucoup trop féminin à son gout. Et on ne va pas la contredire à ce niveau là. Un visage en cœur, c’est franchement mignon, même si elle a ça en horreur. Et puis, une petite bouche, aux lèvres fines, qui souvent, elles aussi, forment un cœur. Ouais, Sidney, elle a toujours la bouche en cœur comme ça. Un tout petit nez en trompette, et deux grands yeux verts, qui, comble de l’infortune, sont dotés de grands cils, les mettant en valeur, certes. Mais tellement « girly ».
Et puis bien sûr, pour un homme, elle est plutôt petite. Elle mesure seulement un mètre soixante quinze. Ailleurs qu’en Asie, elle serait ridiculement petite pour un mec. Au moins, au Japon, elle se trouve seulement dans la partie basse on va dire, mais elle se souvient parfaitement du moment où elle a vu plus petit qu’elle. Elle est aussi très mince, presque rachitique. Pourtant, elle ne se prive pas vraiment de manger. Non, juste. Elle est comme ça. Et elle ne va pas s’en plaindre ! Surtout, ça lui donne une toute petite poitrine, qu’il est facile de cacher avec une brassière gainante, et un haut suffisamment large pour que le tout ne se voie pas.
Et quand Sidney s’habille, elle ne fait jamais l’erreur de porter quelque chose de moulant. On verrait tout de suite qu’elle ne possède vraiment pas la morphologie d’un homme. Pour le bas, imaginez, on verrait des hanches tout de même plus importantes que pour un mec de sa morphologie, et rien dans le pantalon. Parce que non, elle ne va pas jusqu’à rembourrer son slip. Elle va aussi éviter tout vêtement un peu trop féminin à son goût. Non, avec Sidney, c’est baskets, baggy, et T-shirts. Elle use les codes vestimentaires des skateborders, et ça tombe bien, parce qu’elle a le sien, de skate, et elle est plutôt douée avec.

Révélation


[Toute ressemblance avec des évènements récents du pro gaming est tout à fait fortuite //SBAFF//]

15 Avril de l'an passé, Zenith de Paris

« Et nous accueillons maintenant sur la scène les américano-nippons de Yori Kamioka avec DanNobu, UssoSan, eeeeeetttttttt S-KillerXX, le nouveau petit prodige ! »
Sidney s’avança sur la scène de l’immense salle parisienne, sous les applaudissements du public français. La France, c’était cool, parce que la bouffe de leur hôtel était juste géniale. Et puis, pour le premier évènement pro international qu’elle vivait, c’était vraiment un truc de dingue. World Championshipt. Ils allaient jouer là leur place en demi-finale, face à une équipe coréenne. Celle-ci partant largement favorite, il y avait un monde, entre les Coréens et le reste du monde… Pourtant, elle était loin de ces soucis là. Pour le moment, tout ce qui l’intéressait, c’était de jouer leur match. Cinq combats, qui dureraient chacun entre dix et quinze minutes. Il ne fallait pas se louper.
Dans le public zone VIP, son regard s’arrêta sur un couple. Ses parents. Elle avait apprit depuis peu qu’elle avait adopté, mais disons le clairement, elle s’en foutait. Monsieur et Madame Doyle étaient ses parents, point. C’étaient eux qui depuis ses douze ans venaient la rassurer presque toutes les nuits, alors qu’elle faisait ce même cauchemar.

Seize ans plus tôt, dans le Maine

« Ma fille, oh ma jolie fille… Je ne veux pas que tu vives ainsi. Ma jolie fille, ma si jolie fille… Je te sauverais… »
La femme posa sa main sur le front d’un bébé, âgé d’à peine quelques jours. Puis elle laissa l’enfant braillard sur le perron des services sociaux. Et s’enfuit. Bientôt, elle disparu, et la fillette n’en pleura que plus, jusqu’à ce que le concierge de service vienne voir la raison de ce bruit.
« Oh, quelle mignon bébé… Viens là toi… Encore une mère adolescente je parie. Il faudrait vraiment mettre du plomb dans la cervelle de ces idiotes. »

15 Avril de l'an passé, dans un bar parisien

« Oh aller Sidney, fait pas cette tête vieux. On a pas gagné un match contre ces coréens, mais c’était fun nan ? J’parie que demain, ils feront qu’une bouchée des européens… »
Sidney grogna. Elle n’avait pas apprécié de perdre aussi sèchement. Elle avait bien tenté, de porter son équipe, vers au moins une victoire. D’ailleurs, elle avait été encensée par les commentateurs. Mais rien à faire. Elle avait la haine.
« Tsss franchement, vous deux, vous auriez pu jouer mieux que ça ! »
Ses deux amis, enfin, presque amis, la regardèrent.
« Hey mec… On sait que c’toi le plus fort dans l’équipe. Mais prend pas trop la grosse tête non plus. »
Oui, mec. Ces deux là étaient persuadé qu’elle était un mec, et ça tombe bien, c’était ce qu’elle voulait. Elle n’aimait pas être une fille. Mais vraiment pas.

Cinq années plus tôt, à Okinawa

BAM !
Elle percuta le mur, alors qu’une bande venait d’entrer dans la salle d’arcade.
« Hey la gamine, t’as rien à faire là, dégage ! »
La petite fille, pas même encore adolescente, de 11 ans se frotta la tête, et lança un regard assassin à son sempai, avant de lui tirer la langue. Dire qu’elle avait faillit battre le record de cette salle.
« Tu m’as fait perdre ! Laisse moi jouer tranquillement ! »
Ils rirent.
« Les filles, ça sait pas jouer. Alors, dégage l’américaine. »
Elle s’en fut en courant de la salle. Elle détestait être une fille. Que pouvait-elle donc faire face à cinq brutes ? Rien. Et en plus, elle jouait au moins dix fois mieux que lui.
Elle franchit la grille de la grande maison de ses parents. Son père, colonel de l’armée américaine, travaillait dans la dernière base américaine du Japon, Okinawa. Ils avaient déménagés il y a cinq ans, et son père avait manifesté son envie de rester ici il y a quelques mois. Le but de cela étant de donner un environnement plus stable à sa fille chérie pour son adolescence. Et puis, il aimait bien le Japon.
« Sidney ? Que se passe-t-il ? »
Elle fila dans les bras de sa mère.
« Je ne veux plus être une fille ! Je veux être un garçon ! »

20 Avril de l'an passé, une île de la Mer de Chine

« Maman… Maman, s’il te plait. Ne ferme pas les yeux. Ils… Les secours vont arriver ! Ils ne peuvent pas mettre tant de temps que ça. Maman, maman, reste consciente, je t’en prie ! »
Pour la première fois depuis quatre ans, Sidney pleurait. Elle pleurait la mort de son père, et elle pleurait de désespoir, alors que sa mère s’éteignait, juste devant elle. Elle avait bandé sa blessure, elle l’avait laissé en position latérale de sécurité, du côté opposé à sa blessure. Elle lui parlait, tandis que sa mère, un étrange sourire flottant sur ses livres, perdait peu à peu conscience.
« Ma si jolie fille… Sidney… Promet moi. D’accepter que tu es une femme. Arrête de te déguiser. Être une femme…. Ce n’est pas être faible… Et pleurer…. Ce n’est pas être faible… »
Les secours arrivèrent, et arrachèrent la fille à sa mère. Tentant de calmer cette furie, qui ne voulait pas quitter sa parente. Mais celle-ci devait être évacuée de suite par hélicoptère.

Deux ans plus tôt

« Alors, c’est toi, S-KillerXX ? »
Elle sirotait son cola, se désintéressant complètement de l’homme lui parlant. Puis finit par répondre.
« Ouaip… »
Le manager soupira. Ce gamin n’allait pas être facile à convaincre. Pourtant, il avait besoin de lui pour créer une équipe nippone, enfin, américano-nippone avec lui, qui tiendrait la route sur la scène internationale.
« Je sais qui vous êtes, je sais ce que vous voulez. J’aime bien DanNobu et UssoSan. J’en suis. »
Il cligna des yeux, ne semblant pas y croire, alors que le meilleur joueur solo de *** se leva, et posa son sac sur son épaule.
« Bah quoi ? Faut bien que je trouve un plan de carrière ! Je déteste l’école, et je suis le meilleur à ce jeu. Alors, j’vais pas cracher sur cette opportunité. Je signe quand ? Vous avez pas amené les contrats, hein ? »
Ce gamin allait être intenable…
« Je vous les enverrais par mail.
- Parfait. En fait. Je veux une close. J’suis une fille. Il parait. Mais j’veux pas que ça se sache, compris ? »
Le contrat n’était pas encore signé, mais Matsumoto-san était déjà son larbin.

27 Avril de l'an passé, cimetière d’Okinawa

« Frederic et Tracy étaient des voisins idéaux, et surtout, des parents tout simplement parfaits, pour leur fille, Sidney. Ils doivent hélas la laisser derrière eux si jeune, mais non pas démunie. Fred et Tracy, investis sur l'île d’Okinawa, mari et femme fidèles… »
Sidney, de manière tout à fait exceptionnelle en robe, écoutait d’une oreille distraite. Elle connaissait mieux que personne les innombrables qualités de ses parents, et les entendre énumérées par un prête pompeux ne faisait qu’accentuer sa peine. Elle restait là, forte, et fière. Elle ne verserait pas une larme. Pas en public.
Puis la première, elle déposa une rose sur leur cercueil. Avant de s’éloigner. Elle ne désirait pas recevoir les condoléances de tous ces gâteux. Une main se posa sur sa main.
« Sidney…
- Matsumoto… Je veux déménager…
- Où ?
- J’me fous. »
Le manager soupira, puis hocha de la tête.
« Y a une ville sympa… Kyushu. Ca te tente ? »
Tout la tentait, pour peu qu’elle pourrait recommencer une nouvelle vie. Elle ne voulait juste plus vivre à Okinawa.
« Mais… Tu n’es pas encore majeure. Qui aura ta tutelle ? »
Elle haussa des épaules.
« Ma grand-mère, peut être… Mais je veux m’émanciper. »

20 mars de cette année, dans son appartement de Kyushu

Voilà plusieurs mois qu'elle était installée à Kyushu. Après la mort de ses parents, elle avait d'abord du rentrer chez sa grand mère aux États Unis. Demander son émancipation. Demander le droit de vivre au Japon. Pleins de choses barbantes. Et difficile. Ce n'est pas commun tout ça, pour une adolescente de 16 ans. Naturellement, elle a manqué toute une année de cours. Pas comme si ça la gênait en fait.

Mais elle était tout sauf seule. A Kyushu, elle avait rejoint ses deux coéquipiers et son manager, tous trois habitants de cette ville. Matsumoto veillait sur elle mine de rien. Et elle n'avait pas tardé à se faire des amis. Chaque jour, elle sourit et rit en fixant le ciel.

Elle veut leur montrer, tout là haut. Daddy, Mommy. Je vais bien ~

Information


Autre chose : Bouh !
As-tu bien lu le règlement? : Oui u_u
Le forum est ... Validé
Comment as-tu découvert ce forum? : Ichiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Les premiers tomes o/
Regardé les OAVs ? : Oui o/
Changerais-tu quelque chose? : Nop
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du déguisement de l aura ♥
Race : Félidé ♥ Tigre de la Caspienne (officiellement tigre du Bengale)
Date d'inscription : 06/07/2010
Sort avec : Han, j'en ai tellement ♥ Hein, qui ça ? Akira ? Euuuuh j'appellerai pas vraiment ça comme ça...
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 2099
Localisation : Va savoir ~
Emploi : Médecin thérianthropique & Pollen chirurgien du Lycoris Sanglant
Humeur : Libertine ~
Dominance : Dominant (et parfois ambivalent forcé)
Sexy Carpette♥
Voir le profil de l'utilisateur




Ichiro Kagome
Sexy Carpette
Mar 17 Juin - 1:09
Rebienvenue o/ Rien à dire, je te valide toi et tes personnages loufoques xD (Bordel, je veux faire un nouveau perso...)


Tu es validée.
A présent tu peux aller faire un tour sur le forum pour faire ta fiche de Liens, si l'envie t'en dit, puis ta fiche de Rp, qui te permettra de savoir quels rp sont en cours ou fini ou abandonnés etc.
Tu peux faire une Demande de rang personnalisé aussi, histoire d'avoir un texte différent des autres? Lorsque tu auras au moins 35 messages à ton actif cependant. Va également faire un tour dans le Recensement afin qu'on sache de quel groupe tu fais partie et pareil pour le Recensement des avatars pour pas que tu te retrouves avec une image de même origine que celle d'un autre membre. Et pense aussi à faire une Demande de logement si tu ne veux pas dormir à la rue~


___________________

Je vais te manger Invité ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Pistols RPG :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes" :: Les fiches validées-
Sauter vers: