RSS
RSS


Forum NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme.
 
Le printemps est là. Il fait encore frai et il ne vaut mieux pas se découvrir malgré les premiers rayons du soleil qui percent derrière les nuages, mais il est possible de commencer à apprécier la douce vision des cerisiers en fleur~
Après pourtant de douces années de tranquillité maintenant par les Justiciers, les inquiétudes planent à nouveau sur la ville.
Des gens disparaissent, des cadavres sont retrouvés. Une nouvelle drogue fait son apparition sur le marché. Plus puissante, elle
mène cependant à la mort. Est-ce le Lycoris Sanglant qui est à l'origine de cette drogue ? Non... Quelque chose de pire se prépare...
Alors ?

 :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes" Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour de Byakuren Ayama [Fini]

avatar

Race : Thérianthrope scellé - furet silver
Date d'inscription : 21/10/2018
Sort avec : L'argent
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 1
Emploi : Hôte
Humeur : Vénal
Nouveau tout mignon ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Byakuren Ayama
Nouveau tout mignon
Jeu 8 Nov - 11:01

Byakuren Ayama



Prénom : Byakuren
Nom : Ayama
Surnom : Ren
Date de naissance : 22 Mars
Âge : 22 ans
Sexe : Homme
Origines : Japonaises, avec un arrière grand-père européen.
Nationalité : Japonais
Orientation sexuelle : Homosexuel dominé voire, soumis.
Emploi : Hôte / Gigolo au Host-club, anciennement chanteur mais qui ne chante plus suite à des soucis de santé.
Groupe : Crépuscule
Ascendances : Thérianthrope scellé - furet silver (Mustela putorius furo) - petit gabarit


Identification


Goût : Le Byakuren d'aujourd'hui, est loin du jeune homme du passé. En effet, c'est un homme qui aime bien être entouré d'hommes sans pour autant avoir des rapports, il veut juste gagner plus d'argent. Byakuren est appâté par le gain, l'argent est son seul objectif. Pour lui, le sexe ou l'amour se résume à un simple échange contre de l'argent. Si on veut un du plaisir, on paye. Si on aime quelqu'un, on paye deux fois plus chère. Byakuren n'aime pas se prostituer, mais il le fait quand même et il n'hésite pas à le dire aux curieux qui lui poseraient la question, car qui sait ? Peut-être qu'un jour, on lui fera voir le monde d'une autre façon... Il adore regarder les étoiles et chanter aussi, bien que chanter soit devenu impossible pour le moment. Il adore les films romantiques (mais en cachette) et il sait très bien que ce type d'amour n'existe pas, dans la vraie vie. Mais il rêve secrètement de connaître un amour comme celui des films.. Byakuren adore les pâtisseries et les choses sucré.

Avant il adorait chanter, mais maintenant, il ne peut plus et cela lui fait mal, ça lui manque vraiment beaucoup. Il n'aime pas les orages et a peur des insectes ainsi que des souris. S'il voit un insecte ou une souris par terre, il grimpe sur le premier truc qu'il trouve jusqu'à ce qu'on vienne le sauver. Il déteste vraiment les insectes et les souris. Byakuren aime bien aller à la bibliothèque ou encore regarder des drama à la télévision. Mais il déteste les films d'horreur. Il aime aussi lire des mangas de type shojo, yoai ou yuri...Tant que cela tourne autour de contextes romantiques, il aime. Tout comme les films d'amour, inavouables pour lui, listés plus haut. Il aime aussi jouer du piano quand il n'a pas le moral.


Caractère : Un coup souriant, un coup boudeur, voici Byakuren, l'homme le plus compliqué du monde. Tantôt joueur, tantôt asocial, puis du nouveau sympathique et souriant... Byakuren est un homme complètement lunatique. Ses humeurs changent, et cela, sans prévenir. Mais envers les clients qui prennent son corps, il reste toujours le même. Un homme doux, gentil et agréable, afin de chercher à fidéliser le client et de le faire tomber dans le piège de la prostitution obsessionnel sur sa personne, pour gagner le plus d'argent possible. Mais manque de chance pour lui, ses clients les plus fidèles sont les plus violents et son corps en garde les marques de possessivités. Il ne croit plus en l'amour depuis qu'il est tombé dans la prostitution. Enfin... depuis qu'il suit les traces de sa mère, à sa façon. Byakuren est très famille, même s'il n'en a plus. Donc, il reste seul ou est avec ses clients. Il fait son job rien de plus rien de moins, ne dit pas non plus qu'il prend un peu plus que le tarif de base... même si un jour il risque de se faire griller. Il se méfie des inconnus qui posent trop de questions. Il sait qu'il n'a pas à se méfier, mais c'est plus fort que lui. Il repense toujours aux phrases que lui disait sa mère « L'Homme est une bête. Il ne veut que posséder quelqu'un ou quelque chose, que ça soit en l'obtenant avec de l'argent ou par la force ou le pouvoir, rien de plus. Ne fais jamais confiance aux hommes ou aux femmes de ce monde. Et oublie ce que tu es, c'est mieux pour toi. S'ils découvrent ta véritable forme, tu seras en danger. » Depuis cela, il n'a plus confiance en personne et se fait souvent des film du style « Il me pose trop de questions, il fait partie de la police. » ou « Il est louche. ».

Dans sa tête, c'est souvent Hollywood et c'est sûrement pour cela qui n'a pas de relations stables. Entre le fait qu'il ne fait confiance à personne, en plus avec son métier, cela devient compliqué d'entretenir une relation à long terme, avec lui. Et surtout de supporter les conneries qu'il peut imaginer... souvent, il fait des conclusions hâtives. Il n'a aucune notion d'amour, la faute à sa mère qui se prostituait presque sous ses yeux, n'ayant que peu d'intimité dans leur petit appartement, plus jeune. Byakuren se cachait dans le placard ou sortait dehors alors que la nuit était présente, pour lui tout cela était normal. Et comme il ne croit pas en l'amour, le prince charmant n'existe clairement pas pour lui. Jusqu'au jour où ça tombera dessus comme la foudre et il ne pourra dire que "merde". Dans un sens, Byakuren reste un rêveur et un romantique. Et sachez que Byakuren a une mauvaise opinion de lui-même. Mais pour découvrir toutes les facettes de monsieur Ayama, il faut tout simplement le côtoyer ! Vous constaterez par vous-même que Byakuren s'adapte à vous très facilement. Il sait faire la cuisine, le ménage, le repassage, il peut être l'homme parfait dans un foyer parfait, au point que vous ne puissiez plus vous en passer ! Byakuren est très travailleur et même s'il n'est plus à l'université, il continue d'aller à la bibliothèque étudier des livres astronomie. Byakuren est bizarre et incompréhensible, il faudra des années pour le comprendre.  

Et dire qu'avant il n'était pas du tout comme ça... ce qui montre que beaucoup de choses ont changé dans sa vie ! Avant, Ren c'était quelqu'un d'attentionné avec tout le monde. Riche ou pauvre, il ne faisait aucune différence. Il était bienveillant, toujours soucieux de la santé mentale ou physique des gens qui l'entouraient, la sienne passant après. Il était doux et curieux, généreux aussi. Il pouvait accueillir chez lui, des personnes dans le besoin ! Mais maintenant, c'est lui qui est dans le besoin. Il était impulsif dans ses actes, sensible et sincère. Ren était un boudeur. Ah non, ça il l'est toujours... certaines choses ne changent pas ! Tout comme le fait que c'était aussi un petit cachottier, qui, pour ne pas inquiéter les autres, préférait se taire et cacher ce qu'il ressent. Il était désobéissant et fuguait souvent, quand il se sentait trop mal ou quand il y avait eu une dispute avec quelqu'un. Il était émotif et cela le rendait imprudent et maladroit. Il était aussi obstiné, aussi. C'était quelqu'un de trop timide et trop gentil, qui rougissait souvent pour peu de chose.

Ren a vraiment changé, ce n'est plus le même gamin qu'à l'époque.


Physique : Après quatre années de croissance, nous sommes bien loin du physique du Byakuren d'avant ! Il était est un garçon plutôt petit, qui ne mesurait que 1m66 pour 50 kilos, ne rigolez pas ! Car au final, c'est toujours le cas... Ren avait une couleur de cheveux uniques, ils étaient bleu clair. Mais il ne les avait pas comme cela plus jeune ! Avant qu'il ne change sa couleur, ses cheveux étaient châtain clair et cela encore c'est toujours le cas, sous cette couche de peinture. A l'époque il avait les cheveux longs, mais il les attachait le plus souvent possible en une queue de cheval. Ren a également les yeux bleus, cette couleur, venant de son arrière grand-père. Avant Ren était un garçon plutôt efféminé, il s'occupait bien de son physique et tout était impeccable, chez lui. Il était aussi quelqu'un qui s'occupait bien de son corps en allant courir ou en faisant un peu de musculation, même s'il n'avait pas beaucoup de muscles sous sa chemise blanche. Il détestait prendre du poids. Ren était un garçon qui se maquillait, pas comme les filles, pas comme un camion volé, mais juste ce qu'il fallait pour être beau. Sa peau était douce et avec un teint un peu hâlé parfois, même s'il restait naturellement très clair.

Et maintenant c'est un vrai jeune homme qui possède une coupe de cheveux courte et ébouriffée. Sa tignasse est toujours bleue, il n'a pas changé cette habitude, avant vraiment trop cette couleur. Mais depuis peu, sa couleur est un bleu plus clair, moins turquoise que la précédente. Sa bouche est simple, ce n'est qu'une bouche, rien de plus. Le jeune homme est assez fin, mais musclé, continuant toujours à s'entretenir autant qu'il le peut. Mais ne vous y méprenez pas, ce n'est pas pour autant qu'il sait se battre, loin de là, c'est loin d'être une bête féroce et violente ! Il est loin d'être fort ! Il adore porter des vêtements traditionnels surtout pendant lors des fêtes et autres événements. Dans d'autres cas, ce sera surtout des vêtements normaux, mais qui auront fait battre son cœur. Car pour les vêtements, monsieur n'achète que ce qui lui plait vraiment. Il possède des mains osseuses et des doigts fins, au point qu'on dit souvent qu'il a des doigt  de pianiste... heureusement pour lui d'ailleurs vu qu'il continue à jouer du piano à ses heures perdues. Byakuren mesure toujours 1m66, il n'a pas prit un centimètre en quatre ans... mais tous les ans il se mesure au cas où !

Byakuren n'a pas beaucoup changé du côté physique, au final.


Révélations


   Histoire : Je suis né à Tokyo un 22 mars, dans un petit appartement même pas assez grand pour trois personne. On était tout heureux dans cet appartement, j'ai eu plein d'amour et de joie. Mes parents étaient tous les deux des thérianthropes, des mustélidés. Mais je n'y connais pas grand chose, mes parents ne m'ont dit que cela. J'ai donc hérité de la forme de ma mère, qui l'avait hérité de son grand-père, venu d'Europe. Mon père, lui, était un putois du Japon et nous étions tous des petits gabarits. Je suis rentré dans une école primaire spéciale, où il n'y avait que des thérianthropes, j'étais le plus petit de tous et on se moquait souvent de moi, mais j'en avais rien à faire j’avançais et continuais ma vie. C'est au collège que j'ai commencé à me sentir mal en classe, j'avais quelque chose de différent des autres, je voyais que je n'étais pas attiré par les filles, mais par les garçons. Un jour j'ai fait une erreur, j'ai déclaré mon amour à l'un d'eux et j'ai connu ma première peine de cœur, ainsi que les premières moqueries. Mes parents m'ont changé de collège et j'ai continué à vivre dans mon coin, je me suis refermé sur moi-même. Mais je suis resté gentil avec tout le monde.

   J'ai fait toutes mes années de collège et de lycée, j'étais bon en classe et j'ai décidé de me spécialiser dans la musique. J'ai donc intégré à 18 ans le conservatoire de Tokyo. J'ai toujours était entouré d'amour, l'amour de mes parents, bien que je ne voyais pas souvent mon père qui était steward dans une petite compagnie. Il était toujours dans le ciel à voyager d'un pays à un autre, il venait nous voir puis reprenait un vol. La maison était comme un aéroport pour lui. Un jour, le jour où j'ai dû déménager chez ma grand-mère, je m'en souviens. Il pleuvait dehors, la sonnette de la porte d'entrée retentissait. Ma mère s'est précipitée vers moi et m'a dit cela.

   "Ren écoute Maman, tu dois oublier ce que tu es ! Oublie ta vraie forme, fais le pour Maman. Tu dois l'oublier pour être en sécurité, tu es trop fragile et Maman ne peut plus te protéger. Maman t'aime Ren."

   Voilà les seuls mots que je me souviens d'elle après que les autorités l'aient envoyé en prison, j'en ai même oublié ma vraie forme. Comme mon père ne pouvait pas s'occuper de moi, j'ai donc été envoyé chez ma grand-mère paternelle, à Kyushu. Car c'était la seule famille proche de moi. Quand je suis arrivé ma grand-mère était triste de savoir que ma mère m'avait scellée, mais elle savait qu'avec le temps cela pourrait se briser que ce n'était pas une magie sûre ou qui marchait à 100%, mais qu'elle ne pouvait rien faire pour le faire disparaître et que sans savoir quel était le déclencheur de ma libération, je pourrai rester comme ça à vie. Grand-mère était gentille avec moi et papa m'appelait tous les deux jours. Quant à maman, je n'ai plus eu de nouvelles. Mais grand-mère m'a dit qu'elle avait fait une erreur, qu'elle avait fait confiance à des mauvaises personnes et que c'était pour cela qu'elle était là-bas. D'après ce que je comprenais des conversations de mon père et de ma grand-mère, ma mère était impliquée dans un trafic de stupéfiants et dans de la prostitution. Mais on ne m'autorisa pas à aller la voir, seul mon père y allait.

   C'est là que j'ai compris ce qui se passait quand mon père n'était pas chez moi. A cette époque, j'étais trop jeune, je ne comprenais pas les cris, ainsi que ce que je voyais. Ma mère se prostituait chez nous, parfois je l'avais surprise car notre maison était très petite et qu'il m'étais quasiment impossible de l'éviter. De toute façon, je ne comprenais pas ce qui se passait et mon subconscient supprima toute trace de ces souvenirs, toute mon enfance durant, pour me préserver. Mon père était cocufié par ma mère et ma mère était celle qui avait donné sa confiance à des hommes douteux.

   Je suis donc arrivé à Kyushu pour vivre avec ma grand-mère, pendant les vacances d'été. Et ce fut par la même occasion, que je changeai de fac pour aller à celle de la ville. Et pendant ce temps que je passai là-bas durant l'été avant de ne reprendre les cours, j'appris plein de petites choses sympa sur mes parents, leurs rencontres et tout, c'était bien et amusant. C'était agréable de vivre là-bas, même si j'étais nouveau à Kyushu et que j'avais un peu peur de ce que j'allais y découvrir, n'ayant jamais trop aimé le changement.

   J'ai commencé à travailler dans un bar en tant que chanteur et pianiste, pour commencer à devenir autonome. Au début, ma grand-mère et mon père étaient heureux pour moi. Mais le bonheur n'a pas duré. Alors que je chantais dans un bar, je me suis mis à tousser et à cracher du sang. Le patron m'a tout de suite conduit à l'hôpital et c'est là que j'ai appris que j'avais une tumeur à la gorge. Les médecins m'ont dis qu'ils pouvaient la retirer, mais que je perdrais ma voix pour un certain temps, assez longtemps d'après eux. J'ai refusé et j'ai arrêté ta carrière de chanteur dans les bars, car j'avais peur de perdre ma voix et aussi d'aller me faire opérer. Même si cela n'était pas aux goûts de mon père et de ma grand-mère, qui eux voulaient que je subisse cette opération. Je continuai cependant mes études à la fac.

   Mais, quelques temps après, mon père se remaria et laissa une nouvelle fois, sa famille derrière lui. Sa nouvelle compagne ne voulait pas entendre parler de moi ou de ma grand-mère et comme mon père était fou d'elle, il ne se rebella pas. Et de toute façon, il avait trop de travail en tant que stewart pour pouvoir partager sa vie entre elle et nous. Puis, ce fut au tour de ma grand-mère de disparaître, l'âge ayant eu raison d'elle. Elle me donna sa maison comme héritage, une petite maison, mais je m'y sentais bien dedans, y ayant passé mon enfance. Puis l'argent vint à manquer cruellement.

   J'ai dû me débrouiller pour en trouver, car je refusais de demander de l'aide à mon père. Je savais qu'il m'aurais aidé, je restais son fils, après tout, mais je n'arrivais pas à lui pardonner d'avoir fait son choix entre sa nouvelle femme et moi. Je faisais donc un peu de tout comme petits boulots, mais ce n'était jamais assez et j'avais peur de perdre le seul endroit où je me sentais bien. Faire un petit boulot de pianiste et chanter dans un bar cela m'allait bien tant que j'avais toujours ma famille qui m'aidait, mais là ce n'était clairement plus assez, surtout maintenant que je ne pouvais plus chanter. J'ai donc commencé une nouvelle carrière, me trouvant un boulot d'hôte et de gigolo dans le Host-club de la ville. C'est à cette époque que j'ai dû tirer un trait sur mes études dans la musique.  

   Je me souviens de mes premiers clients ainsi que de ma première fois. J'avais peur, puis la peur s'est transformée en douleur. Ma première fois avait été horrible. Je l'ai fait avec un inconnu pour survivre et pour garder la petite maison de ma grand-mère. Mes clients étaient les plus durs, les plus violents, car beaucoup de mes collègues ne voulaient pas d'eux. Mais moi, j'acceptais tout pour avoir de l'argent et mon corps en gardait des séquelles. Pour avoir plus d'argent, il m'arrive de fixer des rendez-vous à certains de nos clients, en-dehors du club, mais je sais qu'un jour, je me ferai griller. Un jour, je sais que j'aurais des problèmes avec mon patron et que là, cela sera trop tard pour moi. Je sais ce que je risque, mais je veux garder la maison de ma grand-mère. Et grâce au host-club, j'ai compris que l'amour n'était qu'une histoire d'argent et que tout pouvait se payer. J'ai perdu la foi en l'amour là-bas.

   Mais secrètement, je rêve de quitter cet endroit et ce monde que je déteste plus que tout. Mais je ne peux pas, car je dois gagner de l'argent pour survivre et garder l'endroit qui compte le plus pour moi.


Informations


Autre chose : Pour la présence, tout dépend de mon taff, c'est lui qui gère ma vie. Mais je serai présent. J'ai une mémoire de poisson rouge et je ne suis pas française du coup j'ai de gros problèmes avec l'écriture, mais je fais de mon mieux (Ichiro m'a aidé à corriger).
As-tu bien lu le règlement? : Oui
Comment as-tu découvert ce forum? : Ichiro, m'a retrouvé et m'a ramené dans le droit chemin.
C'est quoi ton avatar ? : Arumerita Karoku de Karneval
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Je m'en souviens plus, mais si quelqu'un à les scans, je suis preneur, pour un rappel.
Regardé les OAVs ? : Oui et j'adore
Changerais-tu quelque chose? : Nope j'ai pas d'idée, si j'en ai une je vous le dirai.

___________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Pistols RPG :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes"-
Sauter vers: