RSS
RSS


Forum NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme.
 
Ça y est, l'hiver est bel est bien installé ! Il fait froid dans la ville et il faut donc penser à se couvrir, même si quelques journées
semblent plus douces que d'autres. Les fêtes de fin d'année sont passées et une nouvelle année débute à Kyushu !
Après pourtant de douces années de tranquillité maintenant par les Justiciers, les inquiétudes planent à nouveau sur la ville.
Des gens disparaissent, des cadavres sont retrouvés. Une nouvelle drogue fait son apparition sur le marché. Plus puissante, elle
mène cependant à la mort. Est-ce le Lycoris Sanglant qui est à l'origine de cette drogue ? Non... Quelque chose de pire se prépare...
Alors ?

 :: Présentation des personnages :: Les fiche des thérianthropes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

s k y l a r ▬ Mort-Fine [70%]

avatar

Race : Renard polaire de Sibérie
Date d'inscription : 01/06/2018
Sort avec : Le crime.
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Masculin
Messages : 3
Emploi : Profiler et membre des Avengers
Humeur : Symptôme psychopathique
Dominance : Peu importe
Nouveau tout mignon ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Skylar T. Dragomirov
Nouveau tout mignon
Ven 1 Juin - 19:31

Skylar T. Dragomirov


Prénom : Skylar Tatsumi.
Nom : Dragomirov
Surnom : Aucun, n’abusez pas. Ou bien seulement Sky, mais il n’y a que les gosses qui peuvent se le permettre.
Date de naissance : 18 Octobre.
Age: : 30 ans.
Sexe : Masculin.
Origines : Russo-Japonaises.
Nationalité : Russes.
Orientation sexuelle : Pansexuel difficile.
Emploi : Profiler et membre des Avengers.  
Groupe : Nuit.
Race : Canidé, Renard polaire de Sibérie ( Alopex lagopus sibiricus ) ;; Moyen gabarit

Identification


Goût :

Ses goûts n’étant pas très difficile à restituer, ce n’est pas un homme compliqué, il apprécie le calme autour d’un bon livre. Il en lit un nombre incalculable par mois, vous le trouverez très souvent avec un en main lorsqu’il n’a rien à faire. C’est un amateur de vin, de tout ce qui est suave, il aime la bonne cuisine, cette même qu’il apprend toujours et encore. C’est un insatisfait des connaissances, extrêmement exigeant avec lui-même et les autres, apprendre c’est pouvoir. Le piano en particulier le charme, avec la harpe, puis les cordes électriques d’une guitare. Ses goûts sont très éclectiques. Toutefois, il a tendance à bien cacher son jeu, la violence fait grimper le sang dans sa tête, il aime le jeu, le contrôle. C’est un maniaque avec ses propres tocs, il a tendance à se blesser de manière volontaire, la douleur - dans son cas moindre - est un concept intéressant. Son passe-temps préféré est celui d’observer les gens, les provoquer pour mieux voir leurs moindres actions. Il excelle en dessin, toutefois on ne le voit dessiner que lorsque son cerveau est agité.

Pour compléter, Skylar déteste qu’on lui dise quoi faire, il finit toujours par tourner une situation à son avantage afin de pouvoir faire ce qu’il désire. Il n’aime pas les chats, qu’il juge trop ingrats. Le bruit en trop grande quantité peu aisément l’agacer, de même pour les personnes trop hyperactives qui peuvent facilement l'épuiser. Il déteste le soir tout autant qu'il ne l'aime, sa tendance à l'insomnie laissant cette période de la journée être une des pires pour lui. Il méprise quelque peu les personnes se laissant guider par les médias, tout autant que la police classique pour qui il travaille sois disant. Il l’a juge un peu trop hypocrite. Il déteste les psychologues et psychiatres.


Caractère :

« Il est dommage que la nature n’ait fait de toi qu’un seul homme. Toi qui avais l’étoffe d’un saint et d’un brigand. »

Morceau de lune indéniablement arraché au ciel, dans la pénombre sombre un croissant encore présent dans la toile infinie teinte d'un bleu marine. Et l'extrait arraché fût retourné pour en faire un sourire, lugubre et factice, joyeux et éternellement tendre, comme celui des nymphes que l'on ne peut que contempler de loin. Celui qui ne brille que parce que le fond de ses yeux nous appelle aux abysses. Et désormais la créature versatile se métamorphose devant vos yeux, devenant le bourreau et le confort, la chaleur et la peur, le choix alternatif que l'on ne peut réellement faire, il ne fait que s'adapter, répondre présent, mentir pour mieux régner. Skylar et la purpurine qui colore le fond des yeux, la neige que l'on ne cesse de caresser du tendre bout de nos doigts. On l'aime peut-être, on la déteste un peu sûrement car elle est bien trop froide, car un contacte prolongé en devient indéniablement désagréable. Il est une odeur, un mot rude, une phrase pleine de poésie. Il serait les rimes qui s'embrasent et se mélangent à l'infini, une sorte de souvenir que l'on aspire à garder mais que l'on ne parvient réellement à saisir. Une sorte d'identité inventée de toutes pièces, malléable à souhait. Skylar n'est qu'une marionnette, une masse, le pêché mensonger. Rien de plus, rien de moins.

Sur le bout des lippes, un sourire, son sourire, de ceux que l'on désire arracher car ils sont bien trop espiègles et étonnement rassurants. Il possède ce pouvoir des mots et des gestes, cette manière de se tenir, la stature droite et honnête, un pilier se battant contre ses intempéries intérieures. Il ne craint pas la pluie ni les averses, il ne craint la perte ni le décès. Le rire lui fait peur, l'été le brule par sa trop grande lumière. Skylar ne craint que d'être bien trop heureux et de tomber de haut, de caresser du bout des phalanges le bonheur et de le perdre une fois de plus, la fois de trop. Et créature arrogante et instabilité alarmante, il vous nargue de ce sourire et de cet air de conte sorti des livres, refusant de vous partager ses secrets, vous donnant l'illusion que vous connaissez ses moindres faiblesses alors qu'elle ne sont que des détails inventés pour vous piéger. Skylar respire le mensonge et l'air de ses poumons le rempli d'avarice et d'envie, il désire tout et ne se contente de rien, il partage sans rien demander en retour, si ce n'est que la promesse que vous le laisserez voir une fois de plus le visage caché derrière votre plus beau masque.

C'est à cela qu'il croit au delà de tout, encore méfiant des apparences humaines et souvent trompeuses, il est l'être que l'on ne peut aisément surprendre, celui qui incrédule observe en silence, en attente de voir les pires choses que vous ne pourrez faire. Skylar il n'est pas réellement tendre non, il ne cesse de se créer un monde et une image, jouant avec, plongé dans cette méfiance qui lui dévore les tripes, tendant la main en son intérieur afin d'agripper celle de quelqu'un pouvant un jour l'intéresser. Et pourtant, pourtant on dit que cet homme serait le premier à écouter, le premier à prendre votre défense, le premier aspirant à essuyer les larmes coulant le long de vos joues. Lui qui semble si calme et honnête, lui qui ne cesse de venir vous étreindre pour vous rassurer. Il aurait l'étoffe de l'homme à qui on confierait tout, sans doute sauterait-il dans le feu pour vous éloigner des flammes mais sa réelle intention est belle et bien celle de ressentir une fois de plus le frisson du danger. Il ne recherche que cela, c'est ce qui le fait vivre. L'adversité et le danger, la peur et la crainte d'être prit, capturé et blessé. Skylar il ne craint rien de tout cela, il a besoin de se mettre en danger, besoin de vivre dans les situations précaires et étranges. Il traque ces êtres violents car la violence ruisselle en son être, qu'il s'y reconnaît au fond mais n'y a jamais cédé. Et il a besoin de ce travail tout autant qu'il n'a besoin de piétiner les règles imposées. Il n'est qu'un être que l'on aurait tendance à surveiller car bien trop instable, bien trop méfiant, sa sociopathie pouvant l'emmener bien trop loin dans les sentiers sombres de son humanité. Toutefois il n'en a crainte, nul ne pourra lui dicter sa destinée.

Et c'est pour cela qu'il ment et musèle son côté sanguin, ne démontrant que cette parcelle de gentillesse étrange, ne devenant qu'une main de fer gantée de velours, paraissant aimer le monde entier alors qu'il n'en aime que ses contradictions. Il a le faciès de l'ange et l'enfer bouillonne dans ses veines, parfois cela éclate bien trop vite, parfois il a bien du mal à se contrôler. Skylar ne cesse de se battre contre ses propres démons en plus de ceux de ce monde, une entité qui s'arrache et s'attache aux rares personnes intéressantes pour ne plus les lâcher. Et ce cocon instable qu'est la chaire l'étouffe bien trop, il désirerait l'arracher pour vivre plus librement, cherchant à récupérer parfois ce sentiment désagréable qu'est la douleur car elle lui a été arrachée bien trop longtemps. Skylar est une créature accro, à son travail, à ses quelques relations, au contrôle qu'il désire toujours avoir, à l'amour manquant qu'il a pourtant déjà goûté une fois dans sa vie. Ainsi il devint le bourreau et la douceur, l'amour le passionne et l'empêche de réfléchir correctement. Soyez sûr ce s'il vous aime son amour sera bien différent de celui des autres, il pourrait faire peur tant il ne céderait sa place à vos côtés.

Lui qui ne renonce jamais à rien, lui qui se moque du matériel et de l'imaginaire. Lui, l'homme trop protecteur et parfois hautain, à la simplicité pourtant presque entraînante et aux délires encore présents. Cette enfance qu'il n'a jamais réellement vécue bat de son aile, puis parfois il rêve, les yeux encore ouverts, l'insomnie le dévorant chaque nuit car le sommeil lui n'aspire plus à lui rendre visite. Et les cauchemars eux reviennent, peuplés uniquement de lui et de ses méfaits, de ses misérables fautes qu'il ne pourra jamais réparer. La culpabilité le prend quelques fois et le rend ivre, fou désireux de l'effacer ne serait-ce que pour quelques secondes. Et son côté sans limite le mène aux portes de tous les vices et de tous les mensonges, il se plait à déposer une main sur le creux des reins, dévorer des yeux les silhouettes d'hommes qu'il semble ignorer. Skylar ne vit que pour la traque et le jeu, il est l'espièglerie acceptant tout défi peu importe la complexité de celui-ci. Il ne veut que s'amuser, abusant de ce charisme créé petit à petit pour capturer des cœurs et des regards. Skylar est une bête ingrate et rusée, aux sombres côtés aussi cachés que ses qualités et lorsqu'en en saisit le sens, il disparaît pour ne plus jamais revenir.


Physique :

— Merci en tout cas.
— Ce n'est rien.

Le sourire respectueux de l'homme aguerri qu'il était devenu ne te surprenais même plus, tu parvenais toutefois toujours à en distinguer les sens cachés, comme lisant au delà des lippes roses. Skylar n'avait pas changé depuis votre rencontre, le faciès s'étant développé afin de devenir plus mature mais la tendresse du satin demeurait toujours sur ses joues blanches. Tes yeux s'ancrant dans ses prunelles d'un miel douceâtre, un étrange mélange entre du charbon et du brun clair, partant parfois vers les teintes que l'on confondrait presque avec le doré. Il avait toujours eu de ces regards étranges dont on n'en perçait jamais le sens, de ceux qui paraissaient doux au premier abord et qui pourtant dissimulaient une noirceur perceptible lorsque l'on prenait le temps de les voir en profondeur. Et puis parfois, le monde le gâtait d'une prunelle aux teintes presque pourpres, la fatigue ayant pris le pas sur le travail. Tu n'avais pu distinguer ce phénomène qu'une seule et unique fois, le propriétaire taisant le spectacle en closant sa paupière sur l'œil coupable. Vous n'en aviez jamais reparlé par la suite. Skylar, l'observateur du monde toujours avec la même augure, ne dévoilant aucune parcelle d'émotion correcte, la neutralité étant déstabilisante lorsque l'on ne le voyait pas réagir devant les infamies commises par autrui. L'adepte de la colère froide et des mots patelins, il flattait les oreilles de ces moindres spectateurs, la voix à la fois grave et tenace, aux bordures parsemées de la tonalité apaisante, invitant aux moindres confidences. Cette voix ne s'élevant jamais, concordant avec le visage ne cédant aux avances du temps, à la blancheur presque immaculée, il gardait encore cette réputation de Ford que l'on ne pouvait franchir.

Lorsque tu levas ton regard vers lui tu le surpris à reprendre sa lecture, comme si rien ne venait de se passer, les événements ne semblant pas plus le marquer que les lignes qu'il parcourait d'un œil distrait. Un simple soupire poussé contre ses lèvres, il sembla perplexe, les sourcils aux teintes grises se fronçant imperceptiblement. Son visage n'avait jamais semblé aussi mature qu'en cet instant et tu savais parfaitement à quel point l'idée de ne pas paraître plus âgé pouvait le rendre fou de rage ou bien au contraire le faire esquisser un de ses sourires satisfaits. C'était étrange en somme que de revoir le même faciès a quelques points prêt que celui que tu avais eu l'occasion de découvrir quelques années auparavant. Il gardait la teinte de neige fraîche à la blancheur presque miraculeuse, le nez petit à la pointe légèrement aquilin, les pommettes hautes, éternellement maigres car il ne semblait jamais grossir, juste croître dans la maigreur depuis quelques temps. L'air sérieux mais tendre, l'espièglerie dans le regard et les longs cils parsemés d'argent. Jamais il ne prenait d'autres couleur pour se vêtir que le noir et le rouge afin de rehausser ce teint de porcelaine fragile. Cette chose qu'il n'était pas, une simple image faussée de sa personne.

Le bout de son pouce venant se poser sur ta joue, il ôta le bout de ta cigarette des lèvres, les ramenant vers les siennes sans une once de culpabilité. Tu l'entendais déjà susurrer d'une voix de velours que cela n'était pas chose que tu devais faire à ton corps, ridicule lorsque l'on savait ce que lui faisait éprouver au sien. Et encore une fois ton regard glissa sur ses phalanges, agrippant une parcelle de sa peau marquée d'une cicatrice entre le pouce et l'index encore visible. Tu aurais voulu la caresser et le lui demander l'origine, toutefois tu savais par avance qu'il retournerait la question afin de ne pas y répondre. Ainsi tu te contentas de son simple sourire et du silence, soulevant légèrement la tête pour l'observer de toute sa hauteur. Avait-il grandi depuis votre première rencontre ? Certainement. Il te semblait qu'à l'époque il était un peu plus petit, un peu moins imposant que ce mètre quatre-vingt quatre qu'il arborait dernièrement.

— Tu claques des dents, c'est gênant.

En cet instant il récupéra cet air de poupée que l'on cajole, les traits tirés en une expression à mi-chemin entre une certaine compassion et un agacement certain. Tu voyais bien l'étrange tic qu'il avait de se faire craquer les doigts lorsqu'une situation prenait le pas sur sa lucidité. Il le refit encore devant toi, osant finalement faire glisser cet étrange manteau sombre hors de ses épaules, pour qu'il vienne enfin recouvrir les tiennes. Sur le mouvement tes yeux se perdirent sur les quelques gouttes fraîches qui ruisselaient encore le long de sa crinière décolorée, mélange d'argent et de sombre, les quelques fils semblant presque être d'un blanc absolu si omettait les quelques pointes noires qui donnait à sa coiffure quelque chose d'intriguant. Ses cheveux, cette tignasse qu'il adorait taquiner lorsque le temps lui prenait les nerfs. Il fut une époque où il n'avait cessé d'en perdre des fils, pourtant tu me voyais encore maltraiter sa tignasse comme si elle n'avait été rien. Sa paume se glissant pour se poser sur l'arrière de sa nuque, il la fit craquer d'un mouvement instinctif, dévoilant les prémices de cet encre noir lui marquant le haut de la nuque jusqu'au commencement de ses reins. Un immense scolopendre, de ceux qui t'avaient terrifiés une fois petits, aux pattes discrètes mais néanmoins marquant les moindres traces et cicatrices blanches. Cela aussi, il n'en avait jamais abordé la raison de sa création.

Quelques secondes, il poussa un énième soupire en venant refermer ce livre immense entre ses paumes. Ses longs doigts parcouraient encore les quelques pages, son haut aux manches longues masquant tout ce qui aurait été agréable de voir. Ce corps entaché de marques et d'encre dessiné au fer rouge, tout le long de son bras résiliait encore des égratignures étranges, ce qui semblait être une morsure sur la base de sa nuque. Il avait l'air sculpté tout en fragilité, une fois sa carrure recouverte de vêtements sobres. Pourtant il demeurait encore cet homme au muscles cachés par l'effort, au visage trompeur et à la force brute. Il n'était pas de ceux agitant les muscles des bras afin de les montrer aux autres, non, il possédait juste cette force insoupçonnée, une souplesse capable de maîtriser le plus aguerri des hommes. Skylar n'avait pas la force monstrueuse, il ne gagnait que grâce à l'arnaque constante qu'exerçait son visage d'ange et ces mots flatteurs. Il ne gagnait que grâce à cette aisance entourant ses moindres membres, l'aisance des pas toujours sûrs et jamais inquiets, que parce qu'il semblait exister en tout lieu lorsqu'il s'y trouvait.

Comme s'il avait pu entendre tes pensées il t'offrit à nouveau ce sourire espiègle et joueur, osant glisser sa langue hors de ses lippes, soulevant ton visage afin qu'il daigne à observer le sien à nouveau. Il restait encore un homme aux goûts extravagants mais à la tenue sobre, toujours pointilleux concernant ces quelques vêtements, ne portant jamais rien de pastel, aucune couleur réellement heureuse pouvant dévoiler un peu plus de sa personnalité. Un simple trois pièces lorsque le travail était sa destination principale, un unique deux pièces le reste du temps. Il ne se préoccupait d'aucun réel accessoire, restant le plus naturel possible. Dieu seul savait, à quel point il pouvait mentir dans sa présentation mais tout cela, ce n'était qu'une autre histoire.

— Bien, on peut y aller. L'histoire est réglée il ne reviendra plus.
— Hm. Tant mieux.

Et vous étiez déjà repartis.

Révélation



Histoire : (minimum 300 mots - Son enfance, la race de ses parents, l'apprentissage du contrôle de son aura, où a-t-il grandi, quand est-il arrivé à Kyushu et pourquoi,...)


Information


Autre chose : J’écris beaucoup. Sorry d’avance je tente de faire au plus court.
As-tu bien lu le règlement? : Oui chef.
Comment as-tu découvert ce forum? : Xue Yu m’a un peu fait de la superbe pub  
C'est quoi ton avatar ? : Sasaki Haise ( Kaneki Ken ) / Tokyo Ghoul : Re
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Nop.
Regardé les OAVs ? : Oui.
Changerais-tu quelque chose? : Euh..... non ?

___________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Loup de Colombie Britannique (Canis lupus columbianus)
Date d'inscription : 14/05/2018
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Masculin
Messages : 8
Emploi : Pollen en charge d'une partie de la distribution de drogue du LS
Humeur : Charmeur~
Dominance : Dominant parfois ambivalent ?
Nouveau tout mignon ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Ryan Ortiz
Nouveau tout mignon
Sam 2 Juin - 0:04
Bienvenue x)

T'as mis le temps xD

___________________
Accroche-toi baby ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Renard corsac commun albinos | léger
Date d'inscription : 27/09/2017
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Masculin
Messages : 86
Localisation : Cherche la bouteille de Vodka, je suis pas loin
Emploi : Videur au Delirium & Epine au Lycoris Sanglant
Humeur : Bonne, jusqu'au changement
Canidé voleur de plaid ••
Voir le profil de l'utilisateur




Mikhaïl V. Sakharov
Canidé voleur de plaid ••
Sam 2 Juin - 8:04
Bienvenue ~

___________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Ours ; Putois de Honshu
Date d'inscription : 04/03/2018
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Masculin
Messages : 23
Emploi : Evangile
Humeur : Grincheux
Dominance : En quoi est-ce important ?
Ours tombé dans le miel ~
Voir le profil de l'utilisateur




Kotaro Kumariki
Ours tombé dans le miel ~
Sam 2 Juin - 9:11
Oh, notre premier Avenger depuis un moment déjà ! (Et le seul actuellement XD)
Bienvenue à toi ! =3

___________________

Merci Ichiro =3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Renard polaire de Sibérie
Date d'inscription : 01/06/2018
Sort avec : Le crime.
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Masculin
Messages : 3
Emploi : Profiler et membre des Avengers
Humeur : Symptôme psychopathique
Dominance : Peu importe
Nouveau tout mignon ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Skylar T. Dragomirov
Nouveau tout mignon
Dim 3 Juin - 11:36
Heeey merci pour votre accueil !

Ryan } Oui je sais, sorry latino ~ mais je suis là now !
Mikh } Encore plus de russes ici jpp
Kotaro } Merci à toi ! Les Avengers sont tellement délicieux aussi, comment résister ?

___________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vipère péliade commune (petit gabarit)
Race : Serpentes - vipère péliade commune (petit gabarit)
Date d'inscription : 16/12/2017
Sort avec : Euuuh
Orientation sexuelle : Homosexuelle
Masculin
Messages : 27
Localisation : C'est gentil de vouloir venir me voir, mais... non
Emploi : Barman à temps partiel au Chien Hurlant
Humeur : Hm...
Dominance : Ambivalent
Serpent coureur de jupons ♦
Voir le profil de l'utilisateur




Gaël Cray
Serpent coureur de jupons ♦
Mer 6 Juin - 18:32
Bienvenue !
Kaneki, omg. Viens ici que je t'épouse.

Bon courage pour la suite de ta fiche !

___________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Canidé – Moyen gabarit - Rottweiler.
Date d'inscription : 01/05/2013
Sort avec : Des vêtements !
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Féminin
Messages : 257
Localisation : Je suis perdue... je crois.
Emploi : Epine.
Humeur : Ca ne se voit pas ?
Dominance : Kécéça ? Oo
Canidé voleur de plaid ••
Voir le profil de l'utilisateur




Kanna Baskerville
Canidé voleur de plaid ••
Jeu 7 Juin - 3:55
Welcome !!! *fait coucou depuis la zone fantôme*
*slurp la joue du copain canidé*

___________________
Kit by Matthew ! Merciii !! <3
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Pistols RPG :: Présentation des personnages :: Les fiche des thérianthropes-
Sauter vers: