RSS
RSS


Forum NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme.
 
Le printemps est là. Il fait encore frai et il ne vaut mieux pas se découvrir malgré les premiers rayons du soleil qui percent derrière les nuages, mais il est possible de commencer à apprécier la douce vision des cerisiers en fleur~
Après pourtant de douces années de tranquillité maintenant par les Justiciers, les inquiétudes planent à nouveau sur la ville.
Des gens disparaissent, des cadavres sont retrouvés. Une nouvelle drogue fait son apparition sur le marché. Plus puissante, elle
mène cependant à la mort. Est-ce le Lycoris Sanglant qui est à l'origine de cette drogue ? Non... Quelque chose de pire se prépare...
Alors ?

 :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes" :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Xue Yu Fang

avatar
Race : Scellé - Alligator chinois - semi-moyen gabarit
Date d'inscription : 11/12/2017
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Androgynus
Messages : 100
Localisation : Dans ton c..~
Emploi : Pistil qui se prend pour une Epine~
Humeur : Mordante <3
Dominance : Les deux mon cœur ! Mais surtout dom.. °fuit°
P'tit alli' ✘ pas sage du tout ~
Voir le profil de l'utilisateur




Xue Yu Fang
P'tit alli' pas sage du tout ~
Lun 11 Déc - 21:16

Xue Yu Fang
I want your bite~


Prénom : Xue Yu. Ouais, on a longtemps cru que Yu était une partie de son nom de famille, mais nan c'est la suite de son prénom !
Nom : Fang
Surnom : Beaucoup ! Et souvent pas très très gentils~ Mais la plupart du temps, c'est juste Xue.
Date de naissance : Un p'tit 16 août~
Âge: : 23 ans, mais il en avait 21 à sa plus belle époque~ /OUT
Sexe : A la base, masculin ! Mais après quelques patchs et comprimés… Il a effectivement découvert que les nana avaient des orgasmes de fou ! Si si ! C'est fun d'être un androgynus ~
Origines : Chinoises
Nationalité : Chinoise
Orientation sexuelle : Sadomasochiste. Comment ça ça ne dit pas ce qu'il aime au lit ? Homme, femme, enfant, armoire… Tant que ça peut lui faire mal ou qu'il puisse faire mal, il voit pas pourquoi il devrait faire une différence entre zizi et zézette ! /POUTRE Quoi que les femmes, il les aime surtout dominatrices~
Emploi : Pistil du Lycoris Sanglant ! Même si il arrive parfois qu'on ait l'impression que son boulot, c'est celui d’Épine… Pas sa faute, il s'ennuie parfois !
Groupe : Nuit ! C'bô la nuit~
Ascendances : Thérianthrope scellé – Alligator chinois (Alligator sinensis) – Semi-moyen gabarit

Identification


Goût : Ses goûts, on peut dire qu'ils sont plutôt spéciaux... Même si certains de ses penchants peuvent peut-être se trouver terriblement basique. Parce que comme tout bon reptile qui se respecte, il ne supporte pas le froid ! Ni la chaleur d'ailleurs… 'fin, tout est une question d'équilibre ! Il n'aime pas quand il fait trop froid, ni trop chaud ! Surtout trop froid. Une température ambiante tiède est parfaite ! Surtout quand c'est humide ! Ouais, il aime bien les habitacles de voiture plein de buée en hiver après une bonne partie de jambes en l'air sur des fauteuils horriblement inconfortable~ Après, ne se rendant plus compte de sa nature de crocodile, il est bien moins frileux qu'avant ! Cela reste surtout quelque chose de psychologique… Quoi qu'il aime également toujours autant l'eau et nager ! Mais surtout se prélasser dans les jacuzzis, surtout quand les bulles cachent les bêtises faites sous la surface de l'eau… Ah le cul ! Qui n'aime pas ça ? Xue Yu passe son temps à penser au sexe ! Bite, bite, cul, nichons, bite, vagin… Passez surtout pas son cerveau au scanner à pensées, où vous auriez sur votre ordinateur comme un virus propageant des pop-up pornographiques !

Mais si c'était le seul truc qui rendait le punk pas net, ça serait beaucoup trop beau ! Et trop simple. Car notre crocodile refoulé a un goût prononcé pour la violence. Et peut-être un peu trop, même. Ah, la violence. Mais pas tout à fait comme on pourrait l'imaginer. Cette violence dont on pourrait parler, il n'éprouve du plaisir à la pratiquer sur les autres que pendant ses périodes de crise où il frappe pour se défouler. Il aime ça bien sûr, mais moins que l'autre forme de violence qu'il pratique. Non, celle qu'il aime, c'est celle qu'il reçoit. Oui, il aime la douleur et souffrir physiquement lui procure une excitation monstrueuse. La brûlure d'une morsure, d'un coup-de-poing, d'une sangle, du feu... Rien n'est plus jouissif pour lui que d'avoir mal. Et tout le monde se mettra d'accord sur le terme qui défini très clairement Xue sur le sujet. Mais cette douleur.. C'est ce qu'il fait qu'il se sent vivant et qu'on s'occupe de lui… Elle compense pour lui, le manque d'amour maternel qu'il aurait dû recevoir dans son enfance, même si il y a fort à parier que même lui ne connaisse pas la véritable raison de son besoin d'avoir mal et de faire mal. 

Mais cette maltraitance de son corps n'est pas la seule chose qui semble faire croire qu'il déteste cette enveloppe charnelle… En effet, il aime également beaucoup l'alcool. Non, en fait il en est carrément amoureux. L'alcool et lui, c'est une grande histoire d'amour et ce n'est pas près de se terminer. N'importe quel alcool lui convient, tant que c'est fort et que ça peut lui exploser le cerveau... Mais il ne fera par contre aucune différence entre un whisky de la meilleure des qualités et de l'absinthe de bas de gamme. Pour lui, tout se vaut, tant qu'il peut se défoncer la tronche. D'ailleurs, pour se shooter, il n'en restera pas qu'aux alcools et n'hésitera pas non plus à s'injecter une saloperie quelconque dans les veines, où à appliquer sur ses muqueuses pour ne serait-ce qu'un peu planer. Mais là n'est pas là son plus grand et plus dangereux vice, du moins pour nous. Après tout, que peut nous faire un drogué à part vous attirer des emmerdes ? Son attirance, pour le moins dévorante, pour le goût de la chair humaine est bien plus à craindre...


Caractère : L'androgynus est une véritable saloperie, un déchet humain comme l'on n'en croise pas deux. Si on en oublie qu'il est une personne à enfermer à tout prix. La première chose que cette gueule d'ange vous montrera dés que vous l'aborderez est son arrogance pure. C'est très simple, pour lui, vous n'êtes que de la merde et il n'hésitera pas à vous le montrer d'ailleurs. Égoïste et égocentrique comme pas deux, seule sa personne et ses intérêts, comptent. N'espérez pas recevoir d'aide de sa part, à moins qu'il ne trouve quelque chose d'intéressant à avoir en retour. Sinon vous pouvez tout aussi bien crever dans une ruelle battu à mort part des voyous ou bien vous faire écraser par une voiture, cela ne lui fera ni chaud ni froid. Quoi que, la vue de votre sang s'étalant sur le bitume risque tout de même de sévèrement l'exciter et le pousser à partir en chasse pour assouvir ses appétits. Pire, ça pourrait même être lui l'instigateur de vos emmerdes ! Pourquoi ? Parce qu'il s'ennuie et vous créer des problèmes était ce qui lui semblait être une idée de génie sur le moment ! 

Il est également quelqu'un d'extrêmement colérique et d'impulssif de par sa nature reptilienne. Ce qui fait qu'on peut facilement le voir exploser et détruire tout ce qui lui passe sous la main, objets comme personnes quand il est en pleine crise parce que quelque chose l'a contrarié. Enfin.. Des petits objets qui se brisent très bien en mille morceaux quand on les jette à terre. Défoncer une porte ou un mur… Il n'en a pas vraiment la capacité, on va dire ! Il ne supporte pas d'être contrarié, ou alors que par certaines personnes, sinon cela deviendra très vite le carnage. Il peut même se révéler extrêmement sadique dans ses moments-là, lorsqu'une proie lui tombe entre les mains. Alors méfiez-vous et disparaissez quand il est en pleine crise. Car seul quelque rares individus ont pu y échapper. Mais rassurez-vous, ses crises de violence sont rares parmi ses crises de colère ! Il est beaucoup plus du genre à se comporter comme un enfant gâté à hurler et tout casser sur son passage… Et les gens sur lesquels il ne peut pas se défouler, il va bouder dans un coin. C'est plus simple et plus safe.

Provoquant ? Absolument pas, vous vous faites des idées... Après tout, ce n'est pas comme s'il venait chercher les autres à longueur de temps, voulant à tout prix choquer par ses paroles, ses gestes, toute sa personnalité, n'est-ce pas ? Il ne mâche pas non plus ses mots et c'est quelqu'un qui rejette en bloc tout ce qui se rapproche de près ou de loin à la politesse. Le chinois est une personne extrêmement grossière, autant dans ses gestes pouvant être obscènes que dans son langage peu châtié. En fait, c'est comme un besoin vital pour survivre chez le scellé, il faut qu'il provoque et attire l'attention des autres sur lui, il a besoin que l'on remarque qu'il est là et qu'il existe. Et c'est pour ça qu'il est extrêmement vulgaire dans ses paroles, parlant énormément de cul et sans prendre de gants ! Il ne supporte pas la solitude, il faut toujours que quelqu'un soit avec lui et se rende compte de sa présence, même s'il ne peut pas supporter la personne avec qui il est, ou quitte à se faire détester pour avoir un peu d'attention. Quand il veut quelque chose, il l'obtient et il est près à tout pour arriver à ses fins, quitte à mentir et tricher, ne supportant absolument pas de perdre. Oui, il n'éprouvera aucun remord à vous débiter des mensonges et à jouer contre les règles... Et le pire, c'est qu'il le fera avec tellement de naturel que la majorité du temps on ne s'en rendra même pas compte. 

Xue n'est pas vraiment quelqu'un d'intelligent dans le sens où on l'entend tous. Il sait à peine calculer trois fois huit ou n'importe quoi comprenant des chiffres et a une culture générale aussi fournie que l'est le désert du Sahara en cerisier japonais ! Il faut dire qu'il a une mémoire particulièrement sélective et que les rares fois où il n'a pas réussis à s'échapper de l'école, ça rentrait par une oreille et ça ressortait par l'autre. En plus d'être impertinent avec les professeurs. Cependant, il n'est pas un crétin fini pour autant ! Enfin presque.. Parce qu'il faut dire qu'il ne fait rien pour nous convaincre du contraire, à avoir l'air de se foutre de tout ce qu'on dit et de refuser d'écouter quand on lui explique quelque chose ! Quand cela devient un tantinet compliqué mentalement, il abandonne tout de suite et préfère laisser les larbins faire à sa place. Ce n'est pas qu'il est idiot -enfin si un peu quand même-, mais c'est surtout qu'il refuse de se donner les moyens d'entraîner son cerveau. Et puis bon.. Les drogues ça n'aide pas vraiment, il faut dire ! Mais cela ne l'empêche pas d'être intelligent pour autre chose. Il est par exemple très doué pour comprendre les émotions humaines et pour monter les gens les uns contre les autres et se faire détester. 

Mais si vous pensez avoir tout vu en découvrant ces facettes-là de la personnalité du décoloré repenti, vous êtes encore bien loin du but. Et d'ailleurs, vous souhaiteriez ardemment ne jamais rien savoir. Même si il est une personne dont la douleur provoque de l'excitation et qu'il n'hésitera pas à aller chercher les autres pour ressentir cette douleur qui, pour lui, est une manière de se prouver que son corps existe réellement n'est, en soi, pas ce qu'il y a de plus dangereux. Quoi que particulièrement malsain, ce n'est pas ce dont il faudra se méfier le plus. Car que peut bien vous faire quelqu'un de masochiste ? Ce n'est pas ça qui vous fera crever dans un caniveau non plus. Mais par contre, son amour du sang et de la chair, oui. En effet, Xue souffre de psychopathie, diagnostiquée après son incarcération et est également cannibale… On a longtemps pensé qu'il avait le syndrome de Renfield, mais son obsession n'étant pas que pour le sang, il a bien fallu se rendre à l'évidence… 

Tuer n'est pas un problème pour lui s'il peut se délecter des organes chauds et écarlates de quelqu'un, même si généralement, il laisse les Épines se charger de la basse besogne, ne faisant que leur demander quelques restes de leur chasse. Mais il est arrivé  quelque fois qu'il ne puisse pas contrôler ses désirs et excitations et qu'il égorge quelques clients venus profiter de son corps pendant l'orgasme. Qu'importe, le Lycoris Sanglant veillant toujours à lui refiler les clients que l'organisation appréciait le moins, dans l'espoir de les voir malencontreusement succomber sous les soins et les charmes du Pistil. Alors pourquoi se priver ? Il ne fait de toute façon aucune différence entre bien et mal et ne se rend même pas compte de la réelle importance de prendre une vie… Et naturellement, son cerveau imprégné de drogue n'aide en aucun cas à aider à faire de discernement !


Physique : Le crocodile a un physique que l'on pourrait classer comment étant pour le moins particulier. Pas qu'il soit repoussant loin de là, il a même plutôt tendance à se révéler attirant et de ne pas laisser certaines personnes indifférentes à son physique mince. Habillé et quand on a des goûts étranges. Car il est peut-être un peu trop mince cependant... Avec sa tendance à surconsommer des poisons, son organisme a du mal à suivre la course et il maigrit vite ! Tout le monde n'aime donc pas les squelettes, mais tous les goûts sont dans la nature… Il reste pour le moins correctement proportionné hormis sa tendance à être en-dessous de la courbe médicale ! Et le sexe ça entretient pas mal. Il ne faut pas croire, l'activité sexuelle ça muscle et vous fait un corps de rêve, si vous ne cherchez pas à avoir des muscles gonflés à bloc comme un bodybulder. Il garde donc des muscles finement dessinés sur certaines parties de son corps, notamment au niveau du torse, des cuisses et des fesses. Ah, son cul… Mais son cul, Bon Dieu ! Il sait que son arrière-train plaît et n'hésite pas à en jouer sans vergogne !

Avec son mètre soixante-quinze et ses soixante kilos tout mouillé, Xue est particulièrement fier de son corps malgré que les drogues l'ont pas mal amaigris. Et il n'hésite pas à l’exhiber à la vue de tous pour se délecter des regards dévorant que l'on peut lui offrir. Même s'il ne reçoit bien sûr pas que des regards approbateurs, mais aussi de dégoûts et de mépris, voire… d'inquiétude. Mais il s'en fout pas mal de ceux-là. Après tout, tout le monde n'apprécie pas forcément le physique du chinois. Les ancêtres par exemple, ou encore les mères au foyer avec un manche à balai coincé dans leur charmant postérieur, qu'il serait prêt à décoincer un peu! Parce que disons-nous le bien, le crocodile a beau avoir morphologiquement un corps de rêve, tout le monde n'apprécie pas forcément le look junkie-punk. Même si ce n'est pas l'image qu'il veut véhiculer, se voyant plus fashion. Et il l'est jusqu'au bout des ongles. Il possède des cheveux en bataille qu'il teignait par le passé en vert et rose, bien qu'étant châtain foncé de leur couleur naturelle. Il aimait le côté extravagant des couleurs flashies, mais a finalement dernièrement laissé tomber pour momentanément retourner à sa couleur naturelle… Même si personne n'est à l'abri du fait qu'il décide à nouveau de se verser un pot de décoloration sur la tête ! 

Mais pour l'instant, il s'amuse juste à se raser les côtés et garder de la longueur sur le dessus de la tête... Il lui arrive parfois de mettre du gel ou de la pâte pour les faire tenir dans des positions parfois hallucinantes, mais il les laisse majoritairement comme ils sont, préférant nettement passer sa main dans ses cheveux fins et au touché soyeux, depuis qu'il a cessé les déco et colo' qui les transformaient en paille. Un véritable nid d'oiseau ! Ses yeux quant à eux sont jaunes. Enfin non. Enfin, ils sont noisette, mais d'une pigmentation tellement légère qu'ils semblent jaunes ce qui, parfois, rend les gens mal à l'aise quand ils le regardent droit dans les yeux. Sans parler qu'on y voit toujours briller cette étincelle malsaine de sa personnalité, qui dérange au plus haut point. L'alligator possède également un nombre incalculable de piercings, avec six à l'oreille gauche et trois à l'oreille droite, plus un industriel. Il en possède également deux successifs sur l'arcade sourcilière droite. 

Par le passé, il en avait également un Snake Bite et un labret centré, mais il a fini par les enlever, car ça l'embête pour croquer de l'humain et ils avaient vite tendance à s'infecter, quand il prenait des coups dans la tronche. Il lui arrive cependant de remettre l'un de ses labrets décalé, celui qui a le moins morflé. Il avait également une barre sur la langue, qui a fini par disparaître pour laisser la place à non une, mais deux barres ! Le Venum étant plus original que le simple piercing à la langue, il a vite abandonné l'ancien pour plus d'originalité ! C'est tout ? Loin de là. En fait, il s'avère qu'il est également percé aux tétons et au nombril et possède également depuis tout récemment, un piercing Fourchette ! Il aurait tellement aimé voir la tête du perceur singe si c'était lui qui s'y était collé… Il voulait également se faire un piercing Guiche, mais étant androgynus, la place du périnée était déjà prise par ses parties féminines ! D'où le fait qu'il ait finalement craqué pour un piercing Fourchette. Même s'il ne faut pas rêver, il s'est tout de même fait un piercing Apadravya sur la verge ! 

Côté tatouage, un code barre dans la nuque et un autre sur le côté gauche du torse, représentant un adorable petit Cheshire s'étant planqué dans sa cage thoracique après lui avoir défoncé les côtes pour rentrer. Et récemment, il s'est fait tatouer une rose sur la gorge, ainsi que deux-trois conneries en chinois derrière les oreilles. Son corps possède quelques cicatrices dues à ses penchants quelque peu extrêmes, notamment des marques de brûlures au niveau des poignets ou de fines zébrures lui striant le dos. Son corps pourraient donc être considéré comme une monstruosité ambulante qu'il adore martyriser et qui attire les personnes les plus malsaines possible. Oh non ! Même si habillé Xue Yu peut plaire à pas mal de monde, nu, il faut s'accrocher ! Quoi qu'avec moins de lumière et un sac sur la tête, on peut tout de suite s'arranger... 


Révélation


Histoire : L'histoire du Xue ne commence pas par sa naissance. En fait, son histoire n'a jamais était la sienne. Elle commence avec deux autres bébés. Deux filles, venant du même père, mais non de la même mère. L'une se révélait être un cobra royal de semi-gros gabarit qui serait l'héritière d'une grande famille de thérianthropes reptiles chinois, alors que l'autre n'était qu'une bâtarde que l'on s'empressa de faire disparaître dans l'oublie, l'alligator chinois poids plume qu'elle était montrant trop clairement que son père avait prit pendant un temps une maîtresse. Car l'enfant était comme lui, un alligator. Même si elle tenait son gabarit de sa mère et non de son père. Le deux jeunes filles grandirent chacune dans des milieux totalement différents. L'une avait tout ce qu'elle voulait alors que l'autre trimait pour obtenir ce dont elle avait besoin, faisant tout pour ne pas finir avec une triste condition de mère porteuse, seul titre qui lui permettrait d'être reconnue par la famille de son père... Et ce qu'elle ne souhaitait surtout pas devenir. 

Puis elles se rencontrèrent au bout de quinze ans d'existence, le hasard fit qu'elles fréquentèrent le même lycée. Et sans rien connaître de l'autre, elles se haïrent tout de suite. S'ensuivit une guerre pour se détruire l'une l'autre. Elles se haïrent, puis s'aimèrent, avant de de nouveau se haïr, dans un cercle sans fin. Jusqu'à ce qu'elles ne finissent plus que par s'aimer. Jusqu'à ce qu'elles découvrent la vérité. Qu'importait. Elles s’enfuirent et à l'âge de dix-sept ans, l'une d'elle mit au monde un magnifique petit alligator chinois. Xue exista. Cependant, aussi merveilleux qu'il put être comme cadeau pour ses deux mères, jamais il n'y eu de place pour lui au milieu de leur amour incestueux. Et il grandit donc sous un masque d'amour maternel n'étant que superficiel. Elles pensaient bien sûr l'aimer de tout leur cœur et il ne douta aucunement de l'affection que lui portait les deux femmes. Mais il savait au plus profond de son cœur, que jamais cette affection ne serait aussi forte que celui d'une mère aurait du avoir pour son enfant. C'est peut-être d'ailleurs pour ça qu'à l'adolescence, il dérapa. Commençant à se droguer, se faisant des piercings et se teignant les cheveux sans leur autorisation, allant même jusqu'à prendre des médicaments pour devenir un androgynus. 

Cette transformation, même s'il prônait haut et fort que c'était pour la curiosité de savoir ce que faisait l'orgasme d'une femme, était en réalité, dans son inconscient, afin de pouvoir être comme ses mères et peut-être recevoir plus d'amour de leur part. Même si sa tentative échoua vainement, son corps efféminé ne suscitant pas l'amour qu'il désirait. Oui, elles firent attention à lui, le sermonnant qu'il n'était qu'un gosse inconscient et qu'il n'avait pas à faire ce genre de chose à son âge. Mais elles ne comprenaient pas le message qui se cachait sous tant de transformation et de maltraitance pour son propre corps. Car le gamin se scarifiait également, éprouvant un plaisir certain à voir le sang couler et lécher les gouttes ferreuses. Parfois, il se mordait. Jusqu'au sang, mais jamais au point de s'arracher un morceau, cependant. La douleur qu'il en retirait était un doux réconfort accompagné d'un plaisir incroyable. Comme si cette douleur prenait toute la place dans son cœur et éjectait violemment celle laissée par le manque d'intérêt de ses mères. Afin d'étouffer les hurlements de son manque d'affection. Alors il commença à partir en quête de plus de douleur.

Mais ce ne fut pas le principal problème auquel ses deux mères ne firent pas attention, comme le fait qu'il faisait des crises de violence qu'elles ne comprenaient pas et séchait énormément l'école, voire provoquait de plus en plus de bagarres. Car petit à petit, l'intérêt morbide de l'enfant pour le sang se développa, prenant de plus en plus de place dans son cerveau qui n'enregistrait que si peu de chose. Il aimait mordre et ce, dés ses cinq ans. En fait non. Cela avait commencé bien avant. Dés qu'il avait commencé à avoir ses premières dents déjà, de nombreuses fois, il avait tenté de mordre les doigts de ses mères et cela n'était pas allé en s'arrangeant avec l'âge. Les deux Chinoises avaient mis cela sur le compte de son aura, que le gamin ne contrôlait que très difficilement. Au moindre écart d'humeur, il était capable de se transformer, surtout lors de ses excès de colère. Pourtant, sa mère de même espèce n'avait jamais eu un tel comportement. Mais leur fils était une forte tête. Avec le temps et beaucoup de patience, cependant, il en arriva au stade à ne seulement laisser apparaître -trop- régulièrement, des écailles. Mais ce que les femmes apparentaient à ses instincts de prédateur, cette envie immodérée de mordre, ne disparus pas avec ce semblant de contrôle de l'aura. 

Jusqu'à ce qu'il découvre son cannibalisme à partir de quinze ans. Une prostituée qui l'avait racolé dans la rue et qu'il avait finie par involontairement poignarder avec un stylo pendant l'orgasme. Il l'avait tué et l'avait mangée. D'abord en buvant son sang, puis en mordant sa chair. Puis l'avait laissée dans une ben à ordure. Il n'avait rien contrôlé. Incapable de raisonner et drogué jusqu'aux yeux, il ne se souvenait même pas de l'avoir poignardée et uniquement par brides de l'avoir dévorée. Mais ce dont il se souvenait très clairement, c'était d'avoir aimé ça. Et qu'il était prêt à recommencer. Ses mères ne s'étaient pas rendues compte du changement de leur fils, comme tout ses autres changement par le passé. Jusqu'à ce que la police vienne frapper à leur porte pour venir arrêter le jeune homme. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour se faire arrêter, à peine un mois, le temps de retrouver le cadavre et de faire des prélèvements. Xue Yu n'avait aucunement cherché à effacer ses traces, ne sachant de toute façon pas comment faire. Il ne pensait même pas qu'on allait le retrouver avec des techniques qui n'existaient que dans les séries télé, pour lui. 

Il fut donc enfermé en centre de détention pour mineur et le verdict du psychiatre qui le suivit fut sans appel. On lui diagnostiqua une psychopathie, aucun remord et une déficience élevée de comportements humains, fortement antisocial. Et on lui confirma un délire anthropophagique. Il fut donc finalement enfermé en hôpital psychiatrique et mis sous médicaments. Mais n'y resta pas plus de six mois. En effet, l'histoire avait fini par revenir aux oreilles du clan qui cherchait depuis près de seize ans leur héritière. Cela fut une aubaine pour eux. Aider à faire sortir le fils des deux femmes du centre, contre le retour de la serpente au sein de la famille, mais seulement elle. Pensant elles-mêmes que leur amour pour Xue était plus fort que le leur, elles avaient accepté. Contre maintes magouilles et pots de vin versés de la part de la puissante famille afin de faire sortir l'adolescent et que l'on efface de ce monde son existence, les deux alligators changèrent de nom et quittèrent la Chine pour venir s'installer au Japon, afin de s'assurer que la poids plume ne vienne plus perturber la cobra dans les tâches qu'elle avait à accomplir en tant que chef de clan. 

Sauf qu'elles s'étaient trompées. Au bout de deux ans, la mère restante de Xue tomba dans une grave dépression de ne plus pouvoir rejoindre son amour et finit par se suicider. Il avait dix-huit ans à cette époque-là et plus rien pour subvenir à ses besoins et veiller à ce qu'il prenne ses médicaments et ne dérapent plus. Seulement les personnes qui voulaient bien passer une nuit avec lui, pour ne plus jamais voir le jour se lever le lendemain, pour quelques-uns. Car le jeune homme n'avait en rien perdu de son mordant, bien que masquant maintenant ses meurtres. En temps normal, on aurait dû à nouveau l'attraper et l'enfermer, car il ne cachait que grossièrement ses « accidents ». Mais lui et sa mère s'étaient établis dans une petite ville qui n'était guère connue pour sa sécurité. Kyushu. Petite ville en proie aux guerres de gang fréquentes, la police était totalement accaparée par eux au point de mettre la plupart des meurtres sur le dos de ces groupes. Mais ces « restes » ne manquèrent pas d'attirer l'attention parmi ceux qui étaient supposément accusés. Bien que depuis son arrivée, seul deux-trois cadavres avaient été retrouvé en six mois. Et les gens qui étaient suffisamment tordus pour se payer les fesses du punk n'étaient pas le genre à manquer aux autres. 

Alors un jour, il eut la malchance de jeter son dévolu sur un membre du Lycoris Sanglant. Son coup manqua cette fois-ci. Mais l'homme le connaissait lui et son vice et avait fait exprès de jouer l’appât pour l'approcher, sur ordre de l'organisation qui s'intéressait au cas du jeune homme. Cette nuit-là, le chinois reçut la raclée de sa vie, malgré qu'il en avait éprouvé une excitation intense. L'homme lui avait ensuite proposé de rejoindre leurs rangs en tant que Pistils. Il avait rit, mais accepté. De toute façon, même si c'était une proposition, il savait que s'il refusait, c'était également la fin pour lui. Son instinct le lui soufflait. Cependant, il y eu quelques ratés parfois et tua par mégarde certains clients, faisant qu'au final, on finit par lui refiler tous les clients indésirés dont le gang souhaitait se débarrasser, sans faire appel aux Racines qui n'auraient pu intervenir pour une raison ou pour une autre. Et le système marcha particulièrement bien, même si maintenant Xue peut contrôler ses envies de meurtres en réclamant sa pitance de la main des Épines revenus des exécutions, pour éviter de semer trop de cadavres derrière lui. 

Cela marcha plusieurs années ainsi. S'amusant de son travail, maltraitant les diverses Pétales qui l'eurent à charge, s'amusant à voir lesquels résisteraient ou non. Il eut une fois une Pétale cependant, une crocodile comme lui au caractère bien trempé. Il l'avait tout de suite méprisée et appréciée en même temps, car elle ne se laissait pas faire. Elle s'appelait Kim O'lehara. Mais elle finit par partir elle aussi, pour diverses raisons. Il se fit un très grand copain du nom d'Akemi Koyomi. Une pute androgynus, crocodile et tout aussi extravagant que lui, le  courant passa immédiatement !! Ce fut l'amour  fou, entre les deux  comparses qui commencèrent à créer un duo  mémorable de tapinage. Et bien sûr, il eut également pas mal d'embrouilles avec les Justiciers, une branche policière finalement mise en place parmi les forces de l'ordre, pour s'occuper du cas du Lycoris Sanglant. Il découvrit par la même occasion que l'un de ses amants préférés, Kenji Akami, en faisait partie. Que cette situation avait été excitante… Même s'il soupçonnait avoir pu réchapper des griffes des Justiciers grâce à lui. Que d'aventures. Le crocodile ne s’ennuyait guère dans cette vie et prônait haut et fort qu'il ne pouvait être plus heureux. Il venait d'avoir vingt-et-un ans, à cette époque. Cependant, malgré ce qu'il hurlait, son cœur ne pensait pas la même chose.  

Il voulait revoir sa mère. Maintenant que son autre mère était morte, aurait-elle un peu plus de place dans son cœur pour lui ? Cette question le torturait. Il avait besoin de savoir, il avait besoin de l'amour de sa mère. Alors il chercha à la contacter. Par le biais des Racines, il réclama que l'on fasse des recherches sur la famille de cette dernière et qu'on trouve un moyen de la contacter. Ce qu'on fit. Et chose étonnante, malgré les années et l'animosité de la famille envers son plus grand paria, elle accepta de le revoir. D'elle-même faire le déplacement juste pour le voir. Pour Xue, c'était le retour de sa mère. Elle voulait le voir et ne semblait pas lui en vouloir, bien que les réponses qu'elle lui avait donné était d'une neutralité ne laissant rien transparaître. Une rencontre fut donc prévue, à Kyushu, dans un endroit neutre. Le Lycoris Sanglant n'avait simplement pas à se mêler de cette affaire, c'était personnel. Le caprice d'un Pistil. Et à sa vue, la joie d'un enfant de cinq ans déborda en lui. Mais elle resta de marbre. 

Elle aussi avait changé depuis leur séparation. Et à l'inverse de son autre mère, la cobra s'était protégée de la douleur de la séparation de son âme sœur en étouffant ses émotions. En se plongeant corps et âme dans son rôle de chef et en supprimant tout sentiment en elle. Elle n'avait plus aucune émotion pour cet enfant en face d'elle. Enfant qui avait causé la mort de son aimée. Il n'était qu'une gène, dont il fallait qu'elle se débarrasse. Alors, elle le scella. Elle supprima son aura animale qui, pour elle, était la cause de son comportement inhumain, et endormant ses souvenirs à jamais. Quitte à utiliser le Snake Eyes pour effacer de sa mémoire des souvenirs autres que thérianthropes, que le scellement ne pourrait pas atteindre. Ainsi, il ne serait plus son fils, ne serait plus lié à sa famille. Il resterait Xue Yu Fang, à jamais. À moins que la famille n'ait besoin  de sa capacité à enfanter, un jour. Et seulement à ce moment-là, au moment où sa matrice serait utilisée pour enfanter et non uniquement pour le plaisir, le scellé disparaîtrait. Le chinois ne garda ainsi que peu de souvenirs de cette rencontre. Et peu de souvenirs de manière générale. Il ne savait plus vraiment d'où il venait, savait qu'il avait eu une mère qui s'était suicidée et c'était tout. Et curieusement, cela lui importait peu, n'attisait aucune curiosité en lui. Comme si on lui avait enlevé ce besoin naturel de savoir d'où on vient. Malgré le fait qu'il sentait qu'il lui manquait quelque chose. 

Cela fait deux ans maintenant que tout est revenu à la normal pour lui. Enfin, dans la normalité de son quotidien en tant que pute du Lycoris, à tendance assassin. Il a finalement abandonné ses cheveux teint, laissant le naturel de sa tignasse foncée réapparaître et retrouver le soyeux de leur origine et de nouveaux tatouages et piercings ont fleuris sur sa peau. Il n'est maintenant, aux yeux des autres, qu'un simple singe. Pour lui aussi d'ailleurs, même si de son passé en tant que thérianthrope, il ne s'était jamais réellement intéressé à ceux de son espèce. Il reste un androgynus malgré son scellement et sait que cela ne lui vient pas de naissance et que c'est un choix de sa part. Cependant, il n'en connait plus les procédés et suppose qu'il a simplement subit des opérations, comme les prostituées thaïlandaises. Mais en plus original. Certains se posent des questions, mais ils restent rares. Mais contrairement à ce que sa mère espérait, son appétit est loin d'avoir changé.


Information


Autre chose : I'm back babies~
As-tu bien lu le règlement? : Vu le temps que j'ai pris pour le réécrire… What !?
Comment as-tu découvert ce forum? : Euh… Le retour du double compte complètement pété de la fonda ? 8D
C'est quoi ton avatar ? : Célébrité dans Mosspaca Advertising Department (par Old Xian)
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Yep
Regardé les OAVs ? : Yep
Changerais-tu quelque chose? : Euh...

___________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : Alligator américain - moyen gabarit
Date d'inscription : 22/05/2013
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Masculin
Messages : 513
Localisation : Dans un lit si ce n'est pas dans un bar
Emploi : Étudiant/ Musicien free-lance
Humeur : A se divertir
Dominance : Et toi ?
Error 502 : Bad Gator ♪
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Anderson
Error 502 : Bad Gator
Sam 16 Déc - 18:20
Le retour du deuxième alligator. ♫
Tout est bon, va donc retrouver tes vieux camarades. ~


Tu es validé(e).

A présent tu peux aller faire un tour sur le forum pour faire ta fiche de Liens, si l'envie t'en dit, puis ta fiche de Rp, qui te permettra de savoir quels rps sont en cours ou finis ou abandonnés etc.
Tu peux faire une Demande de rang personnalisé aussi, histoire d'avoir un texte différent des autres? Lorsque tu auras au moins 35 messages à ton actif cependant ! Et pense aussi à faire une Demande de logement si tu ne veux pas dormir à la rue~




___________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Pistols RPG :: Présentation des personnages :: Les fiche des "singes" :: Les fiches validées-
Sauter vers: